Press "Enter" to skip to content

Les milliardaires de l’immobilier s’enrichissent moins que les autres

Les temps se feraient-ils plus durs pour les milliardaires avec la crise sanitaire? Pas vraiment, à en croire une étude réalisée par la banque suisse UBS et le cabinet d’audit et de conseils PWC. Leur fortune a même dépassé le pic de 2017 (8900 milliards de dollars à l’époque) pour atteindre 10.200 milliards de dollars grâce au vif rebond des marchés, alors même que l’économie mondiale était en panne.

Fin juillet, le cercle privilégié des milliardaires comptait 2189 membres, soit 31 de plus qu’en 2017. Simplement, ceux qui ont fait fortune dans l’immobilier sont désormais un peu moins à la fête que les autres. «Pour les milliardaires comme pour l’économie dans son ensemble, 2020 restera une année pivot», ont estimé les auteurs de l’étude, soulignant que «la tempête du Covid-19 a accéléré la divergence» entre les milliardaires issus des rangs de la technologie, de la santé et de l’industrie qui montaient déjà en puissance et les fortunes plus traditionnelles.

Mais si les rois du béton, de la pierre et de la brique ne sont pas les plus performants actuellement, tous les milliardaires restent attachés à l’immobilier. Quel que soit leur secteur d’activité, quasiment la moitié de ces super-riches (48,8%) investit entre 21 et 40% de sa fortune dans l’immobilier (27,6% d’entre eux investissent moins que cela et 23,8% dépassent les 41%. Il faut dire que jusqu’à présent le jeu en valait la chandelle: entre taux bas et recherche frénétique de beaux emplacements encore disponibles, les prix se sont envolés au cours de la dernière décennie.

L’étude rappelle ainsi que les 64 milliardaires de l’immobilier en activité en 2009 ont doublé leur patrimoine en 10 ans et ceux de la région Asie-Pacifique-Chine ont même triplé leur fortune sur la même période. Mais depuis le Covid, la digitalisation croissante de l’économie et la baisse de la demande d’immobilier commercial ont radicalement changé la donne. Pas de quoi s’inquiéter véritablement pour l’instant: les milliardaires de l’immobilier détiennent ensemble 342,5 milliards, ce qui en fait toujours le 4e secteur d’activité le plus lucratif (derrière les intouchables technologies avec 565,7 milliards, la santé et ses 548 milliards ou encore l’industrie qui pèse 376,9 milliards). Lire à partir de la source….