Press "Enter" to skip to content

Fin de la grève en Norvège qui a fait plonger la production de pétrole

La production de pétrole et de gaz en Norvège se dirige vers un rapide retour à la normale après l’annonce de la fin d’une grève de dix jours qui a affecté les cours mondiaux. Les prix de l’or noir ont terminé en repli vendredi à New York, principalement du fait de l’annonce d’un accord social en Norvège. «La grève qui dure depuis dix jours est terminée», indique l’Association norvégienne de pétrole et de gaz sur son site internet.

Le mouvement avait déjà mis à l’arrêt lundi six champs pétroliers représentant 8% de la production du premier producteur d’hydrocarbures d’Europe de l’Ouest (environ 300.000 barils équivalent pétrole, pétrole et gaz confondus), et menaçait d’amputer un quart de sa production pétrogazière dans les prochains jours. Les sites concernés étaient en majorité exploités par le géant pétrolier public Equinor (ex-Statoil).

L’accord, intervenu vendredi soir en Norvège après une négociation de huit heures entre les compagnies et le syndicat Lederne, prévoit notamment des augmentations des confortables salaires dans l’industrie pétrolière norvégienne, ainsi qu’un nouvel accord de convention collective pour les opérateurs à terre d’ici avril 2021.

Au total, une production quotidienne de près d’un million de barils équivalent pétrole d’or noir et de gaz naturel était menacée par le mouvement dans les prochains jours, sur un total d’environ quatre millions sortant des gisements norvégiens chaque jour. Lire à partir de la source….