Press "Enter" to skip to content

Enchères 5G : Orange, Free, SFR et Bouygues se livrent bataille une dernière fois aujourd’hui

Place aujourd’hui à la phase de positionnement, les opérateurs s’opposent une dernière fois avant l’activation de leur réseau 5G.

Après un premier round majeur fin septembre, les opérateurs se retrouvent pour la dernière fois sur le ring ce mardi dans le cadre des enchères 5G, révèle La Tribune.

Cette seconde phase va déterminer le positionnement de chaque telco sur la bande 3.5 GHz. Une position proche de l’extrémité du spectre peut entraîner des interférences et gêner la qualité du réseau mobile déployé, autant dire qu’Orange, SFR, Free et Bouygues Telecom vont une fois de plus jouer des coudes. L’Arcep délivrera ensuite aux lauréats les autorisations d’utilisation de fréquences, probablement fin octobre ou début novembre. Les opérateurs lanceront leurs offres 5G sans doute courant décembre. Orange et Bouygues ont dores et déjà dévoilé leurs forfaits 5G, Free et SFR préfèrent quant à eux attendre avant de mettre fin au suspense.

Pour rappel, la première phase des enchères 5G a pris fin le 1 octobre après seulement trois jours de combat. Orange, Bouygues, SFR et Free se sont montrés disciplinés en évitant de se mettre dans le rouge financièrement. De quoi investir sereinement dans leur réseau nouvelle génération et ainsi respecter au mieux leurs obligations en matière de déploiement. Sans trop forcer, les opérateurs ont ainsi obtenu le nombre de blocs de fréquences désirés pour permettre de proposer un réseau de qualité à leurs abonnés. Pour sa part, l’Etat a empoché près de 2.8 milliards d’euros. Lire à partir de la source….