Press "Enter" to skip to content

La mythique usine Renault de Flins va être transformée en «Refactory»

Luca de Meo a dévoilé ce mercredi le projet de transformation de la plus grande usine du groupe en France.

Luca de Meo vient de dévoiler le projet de transformation de l’usine Renault de Flins (Yvelines). Une usine mythique pour le groupe. La plus importante en France, avec 3700 personnes employées. Mais sa production n’a cessé de se réduire ces dernières années. C’est là que la ZOE et la Nissan Micra sont assemblées.

À lire aussi :Renault: le plan de Luca de Meo pour accélérer dans l’électrique

À VOIR AUSSI – «L’usine de Flins ne fermera pas et deviendra un centre exceptionnel pour Renault» assure Jean-Dominique Sénard

Lors de la présentation en mai dernier du plan de suppressions d’emplois et de la réorganisation des activités industrielles, les dirigeants de Renault avaient évoqué le projet de transformer Flins en un pôle d’économie circulaire. Ce mercredi, Luca de Meo et Jean-Dominique Senard sont venus à Flins pour détailler le projet. Baptisé «Refactory», il prévoit de regrouper progressivement de 2021 à 2024 quatre activités baptisées Re-trofit, Re-energy, Re-cycle et Re-start.

Dès 2021, Flins reprendra les activités de l’usine de Choisy-Le-Roi dont la fermeture est actée. La Factory Vo – comme «véhicules d’occasion» – occupera 8500 m2 et sera en capacité de reconditionner plus de 45.000 véhicules d’occasion par an, à partir de septembre 2021. La conversion de véhicules thermiques vers d’autres énergies moins carbonées (retrofit) y est aussi programmée, tout comme le recyclage des batteries électriques et des matériaux des véhicules hors d’usage. Le site de Flins intégrera un incubateur ouvert aux partenaires extérieurs (start-ups, partenaires académiques, grands groupes, collectivités locales…) dédié à l’économie circulaire.

À l’horizon 2030, le projet Refactory prévoit l’emploi de plus de 3000 personnes. Lire à partir de la source….