Press "Enter" to skip to content

Bitcoin (BTC) en pleine ascension des Pyramides d’Egypte

Bitcoin (BTC) continue sa tournée mondiale, le monde ne tournant pas autour des pays européens, des Etats-Unis, de la Russie, de la Chine et de la Corée du Sud. Le BTC crée un oasis de revenu dans les déserts – d’emploi – égyptiens. Mirage piégeant les pauvres voyageurs avec des wallets desséchés ou vraie opportunité de revenu alternatif ?

Bitcoin est une pyramide de Ponzi alors, autant aller au pays des pharaons quitte à subir leur malédiction, non ?

L’Egypte fait partie des pays où Bitcoin est utilisé comme une source de revenu complémentaire ou alternative ; les égyptiens se lancent dans le trading et le minage.

Selon le site d’information Al-Monitor, les égyptiens, en particulier les jeunes, manifestent de plus en plus d’intérêt pour les cryptomonnaies.

L’économiste et conseiller financier Wael al-Nahhas indique que les jeunes investissent de petites sommes dans Bitcoin en dépit de l’augmentation de son cours.

Certains se sont lancés dans le minage de quelques satoshis et obtiennent un profit estimé à 4 à 5%, grâce à la différence entre le prix à l’achat et à la vente.

La crise économique actuelle est-elle à l’origine de l’augmentation du nombre de bitcoiners en Egypte ?

Le taux de chômage y est passé de 7,7% à 9,6% au cours de ce second semestre 2020, selon l’Egyptian Central Agency for Public Mobilization and Statistics.

Le trading de BTC devient alors une activité alternative intéressante.

Muhammad Abd el-Baseer, membre de la communauté « Bitcoin Egypt », indique que d’autres facteurs sont à l’origine de l’adoption de Bitcoin : il cite notamment la nécessité d’opter pour le télétravail ainsi que la réduction de la durée du travail mais aussi, l’instauration des couvre-feux. Les Egyptiens sont ainsi plus enclins à trader du BTC durant leur temps libre.

Selon lui, près de 16 000 Egyptiens auraient rejoint la communauté mais, ce nombre pourrait augmenter si ces derniers parviennent à convaincre leurs proches de se tourner vers les cryptomonnaies.

Toutefois, l’absence de législation précise sur les cryptos inquiète les égyptiens qui craignent d’être accusés de fraude.

Des rumeurs indiquent qu’une loi pourrait bientôt voir le jour et clarifier le cadre légal.

Les Dieux égyptiens béniront-ils Bitcoin ? La future législation du pays sur les cryptomonnaies jouera bien évidemment un rôle majeur quant au rythme d’adoption de Bitcoin et des altcoins. Tant que l’Etat ne sort pas une loi écrite en hiéroglyphes, que seuls des experts peuvent comprendre, c’est déjà ça ! Maintenant, il reste à voir si les hautes sphères de l’Égypte veulent suivre l’exemple du Venezuela ou pas… Lire à partir de la source….