Press "Enter" to skip to content

DIRECT. Coronavirus: L’Allemagne ferme restaurants, institutions culturelles et de loisir dès lundi

– Santé publique France a enregistré mardi soir plus de 33 000 nouveaux cas en 24 heures (plus de 26 700 lundi). La France a dénombré 288 nouveaux décès liés au Covid-19. Plus de 2 900 malades du Covid-19 étaient hospitalisés en réanimation mardi, occupant ainsi la moitié des lits actuellement disponibles en France. Par rapport à lundi soir, il y a 148 patients de plus en réanimation.

– Emmanuel Macron s’adressera ce soir à 20 heures aux Français pour leur présenter un nouveau tour de vis dans la lutte contre la pandémie de Covid-19, qui pourrait aller jusqu’à un reconfinement national mais moins strict que celui du printemps.

– Comme dans la métropole lilloise, un couvre-feu est entré en vigueur dans l’intégralité du Nord et du Pas-de-Calais, où la situation sanitaire continue de se dégrader fortement. Il faut une attestation pour se déplacer entre 21h et 6h partout dans le Nord et le Pas-de-Calais.

– Vous cherchez une réponse à une question d’actualité ou un problème pratique ? Vous doutez de la véracité d’une information ? Abonnez-vous au groupe Facebook La Voix solidaire : ensemble, trouvons les réponses à vos questions.

19h33. Reconfinement : chez les coiffeurs, « on se croirait à la veille de Noël »

Pendant que la rumeur d’un reconfinement prenait de l’ampleur, de nombreux salons de coiffure ont été assaillis de demandes de dernière minute dans plusieurs secteurs de la région. Exemple à Lille, où les derniers rendez-vous avant le week-end sont déjà des denrées rares.

Le match Marseille-Lens qui devait avoir lieu le 30 octobre, à 21 h, est reporté annonce la Ligue professionnel de football. « Après avis de la commission nationale COVID FFF, constatant l’absence certaine de plus de 10 joueurs sur la liste des 30 joueurs du RC Lens pour cause de test RT-PCR positif pour son match contre l’Olympique de Marseille. »

19h23. Coquelles: une vingtaine de CRS de la compagnie 39 testés positifs

Une vingtaine de CRS de la compagnie 39, basée à Jarville près de Nancy, ont été atteints par le coronavirus lors d’une mission dans le Calaisis. Logés dans un hôtel de Coquelles, ils ont quitté la région jeudi après avoir été dépistés.

19h09. Un début de ruée dans les supermarchés avant l’annonce présidentielle

Comme en mars dernier, l’annonce de la prise de parole du président de la République a provoqué un afflux de clients dans les supermarchés. Mais à Carvin, Hénin-Beaumont ou Templeuve, comme dans le reste de la région, les distributeurs sont confiants sur leur capacité à limiter, voire éviter les pénuries de produits.

19h00. La Suisse efface la majeure partie des pays de sa liste rouge Covid-19

Les autorités fédérales suisses ont tiré mercredi les conséquences de l’explosion des cas de Covid-19 et levé les restrictions d’entrée pour la majeure partie des pays et régions qui se trouvaient sur sa liste rouge, y compris une bonne partie de la France. Les ressortissants ou les voyageurs venant de ces pays ne seront donc plus soumis à un confinement de 10 jours à leur arrivée et au risque d’une amende de 10.000 francs suisses (9.350 euros) en cas de fraude. Pour la France, seules les Hauts-de-France, l’Île de France et la Polynésie française continuent de figurer sur la liste, ce qui veut dire que les statistiques de l’épidémie y sont encore pires que dans le pays alpin.

18h45. Plus de 400 km de bouchons en Île-de-France

Le trafic est chargé ce mercredi en fin de journée en Île-de-France. Plus de 400 km de bouchons ont été enregistrés à 17h30. Un chiffre près de deux fois supérieur à la moyenne. Le trafic est particulièrement dense sur le périphérique parisien, l’A86, l’A6 et sur l’échangeur de l’A10.

18h40. La Bourse de Paris, plonge de 3,37 % par crainte d’un reconfinement

La Bourse de Paris a lourdement chuté de 3,37 % ce mercredi, les investisseurs affichant leurs grandes craintes alors que la France pourrait connaître à nouveau un confinement. L’indice parisien CAC 40 a abandonné 159,54 points à 4.571,12 points, accusant sa pire séance depuis plus d’un mois. L’indice s’est toutefois repris sur la dernière heure de cotation après être descendu en dessous des -4 %.

18h32. Les habitants de la Métropole Lilloise font des stocks avant les annonces du président

Ce n’était pas la course folle comme lors du premier confinement, mais dans beaucoup de commerces, et pas que des grandes surfaces, on a vu arriver ce mercredi des clients inquiets, venus faire le plein avant le confinement. Lisez notre article sur le sujet.

Lire aussi Armentières: la police contrôle pour faire respecter le couvre-feu, mais pas seulement

Dès ce lundi en Allemagne, les regroupements seront limités à 10 personnes qui devront appartenir à deux foyers différents maximum, indique le journal Bild. Ce mercredi, le gouvernement allemand a annoncé avoir pris de nouvelles restrictions pour tenter d’endiguer la pandémie. Dès ce lundi, les restaurants et les pubs devront fermer aux visiteurs pour une durée d’un mois, mais seront néanmoins autorisés à vendre des plats à emporter. Les cantines devraient rester ouvertes. Les institutions sportives et culturelles auront, elles aussi, l’obligation de fermer pour un mois.

À partir de lundi, toutes les compétitions sportives professionnelles se tiendront, elles, à huis clos. Ces mesures « dures » et « valables pour tout le pays » doivent permettre de limiter autant que possible les contacts et ainsi endiguer la propagation rapide du virus, a déclaré la chancelière Angela Merkel lors d’une conférence de presse, ajoutant que les écoles et crèches resteraient ouvertes.

17h13. Une trentaine de cas de Covid-19 à l’EHPAD La Résidence de la Lys à Aire-sur-la-Lys

Plusieurs résidents d’une des trois résidences de l’EHPAD du centre hospitalier d’Aire-sur-la-Lys ont été testés positifs au Covid-19. Tout comme quelques personnels. Des mesures ont été mises en place afin d’enrayer au plus vite l’épidémie. Lisez notre article.

17h08. « La deuxième vague pourrait être supérieure à la première », affirme Jérôme Salomon

La « deuxième vague » de l’épidémie de Covid-19 qui frappe la France « pourrait être supérieure à la première » car le nombre de malades en réanimation va encore « augmenter mécaniquement, quoi qu’on fasse », a déclaré ce mercredi le numéro 2 du ministère de la Santé Jérôme Salomon.

« C’est justement parce qu’on est dans l’anticipation que les autorités tirent la sonnette d’alarme, alors même que les services hospitaliers ne sont pas encore arrivés à saturation », a expliqué le directeur général de la Santé devant la commission d’enquête de l’Assemblée nationale sur la gestion de la crise sanitaire.

16h45. La Bourse de Paris creuse encore ses pertes

L’indice vedette parisien CAC 40 creuse encore ses pertes à moins d’une heure de la clôture, ce mercredi, sous l’effet des vives craintes liées aux décisions de restrictions de déplacements en raison de la deuxième vague de Covid-19. Le CAC 40 abandonnait 4,12 % à 4.535,60 points vers 15 h 45, suivant un mouvement de fort repli mondial. Le Dax allemand lâchait 4,39 %, Londres 3,25 % et les marchés américains près de 3 %.

La ministre des Affaires étrangères, Sophie Wilmès, ex-Première ministre, a quitté les soins intensifs, a-t-elle annoncé sur Twitter. Elle y avait été admise jeudi dernier. « Mon état de santé me permet de quitter les soins intensifs mais je resterai encore un peu à l’hôpital », a-t-elle tweeté.

Sur les réseaux sociaux, à quelques heures de l’allocution présidentielle, certains internautes ont décidé de voir le bon côté des choses. Voici cinq arguments pour voir un probable reconfinement de façon po-si-tive !

15h46. Le « plan blanc » activé dans tous les hôpitaux de Bretagne

L’Agence régionale de santé (ARS) de Bretagne a annoncé ce mercredi avoir demandé à l’ensemble des directeurs des hôpitaux et cliniques de la région de déclencher leur « plan blanc » face à la dégradation de la situation sanitaire. L’ARS a expliqué dans un communiqué avoir pris cette décision « face à la dégradation des indicateurs épidémiques Covid impactant directement les services de réanimation et de médecine des établissements de santé ».

15h05. Le président des évêques de France a demandé au président de maintenir « l’exercice du culte »

À trois jours de la Toussaint, Mgr Éric de Moulins-Beaufort, président des évêques de France, a demandé à Emmanuel Macron de maintenir le culte en cas de reconfinement. Dans la lettre qu’il a adressée au président il demande également de permettre aux fidèles de se rendre dans les cimetières ce dimanche.

14h56. Avant un possible reconfinement, à Calais, la ruée chez les coiffeurs a commencé

Comme les Audomarois, les Calaisiens ont peur de ne pas gérer leurs soucis capillaires pendant le confinement qui s’annonce. Depuis lundi et les annonces de deux Conseils de défense, et avant le très attendu discours du président de la République, chez Adélaïde, gérante du salon à Calais, le téléphone n’arrête pas de sonner.

14h46. Supermarchés : « Aucun risque de pénurie » en cas de reconfinement, assurent les directions

Des consommateurs vont-ils se ruer dans les supermarchés comme au mois de mars lors du premier confinement ? Les enseignes de la grande distribution appellent au calme et ne sont pas inquiètes en vue d’un éventuel reconfinement, « les stocks seront suffisants ».

14h15. Celio prévoit la fermeture de 102 magasins en France, 383 emplois menacés

L’enseigne de prêt-à-porter masculin Celio, qui avait été placée en procédure de sauvegarde fin juin, prévoit la « fermeture de 102 magasins en succursales et la suppression de 383 postes » dans le cadre d’un plan de sauvegarde de l’emploi (PSE) présenté mercredi aux représentants des salariés. « 344 emplois en magasin et 39 dans les fonctions support » sont concernés, selon un communiqué de la direction précisant que la consultation du CSE « s’étendra jusqu’au premier trimestre 2021 » et que les magasins resteront ouverts « pour la période de Noël, à l’exception de quelques-uns dont les baux arrivent à échéance ».

13h43. Plus de 500 000 contaminations recensées en une journée dans le monde

Plus de 500 000 nouveaux cas de contaminations par le nouveau coronavirus ont été annoncés dans le monde mardi, un nouveau record selon le comptage réalisé mercredi à partir des bilans fournis par les autorités de santé. Au total, 516 898 nouvelles infections ont été déclarées, pour 7 723 nouveaux décès. Cette augmentation du nombre de cas déclarés dans le monde ne s’explique qu’en partie par la hausse du nombre de tests réalisés depuis la première vague de l’épidémie en mars-avril dans le monde.

13h36. Blendecques : un centre de dépistage Covid-19 ouvre à la salle Nestor-Pentel

Alors que le nombre de cas de Covid-19 est en hausse dans l’Audomarois, un centre de dépistage ouvre à Blendecques à partir du vendredi 30 octobre.

13h20. Retour de vacances : « Nous laisserons aux Français la souplesse de s’adapter »

En cas de couvre-feu étendu et avancé, ou de reconfinement national, les Français devront-ils rentrer en catastrophe de leurs lieux de vacances dès demain ? « À chaque fois qu’il y a eu des décisions difficiles, nous avons toujours montré qu’on laissait aux Français la souplesse de s’adapter » a sobrement répondu Gabriel Attal en sortie de Conseil des ministres ce mercredi. Le porte-parole du gouvernement n’a soufflé aucune piste sur les annonces de ce soir.

L’Union Européenne va engager 100 millions d’euros pour l’achat et la distribution de test rapides, dont elle recommande l’usage aux États membres pour enrayer la nouvelle flambée de Covid-19, a annoncé aujourd’hui la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qualifiant la situation pandémique de « très grave ».

12h44. Le maire de Lyon annonce l’annulation de la Fête des lumières

Le maire de Lyon, Grégory Doucet (EELV), vient de l’annoncer à France 3 Rhône-Alpes : l’édition 2020 de la Fête des lumières est annulée. Elle aurait dû se tenir du 5 au 8 décembre prochain.

12h30. Deux communes de la région sont distantes d’une poignée de kilomètres et vivent pourtant des situations bien différentes

À Fourmies (Nord) : couvre-feu, fermeture des bars, fermeture des établissements sportifs sont appliqués pour limiter la propagation du virus à Fourmies. À Hirson (Aisne), le port du masque a été décrété sur l’ensemble de la ville tandis qu’à Fourmies, seules quelques zones sont concernées. Le journal L’Union fait le point.

12h02. #Confinement2 : en attendant le discours présidentiel, les internautes s’en donnent à cœur joie

C’est peu dire que nous sommes tous suspendus au discours que prononcera Emmanuel Macron ce soir à 20 heures. En attendant, un poil fébrile, les décisions, les internautes s’amusent. Morceaux choisis.

11h35. Reconfinement : les Bourses européennes dévissent de plus de 3 %

Les bourses européennes s’enlisaient dans la morosité ce mercredi matin, se préparant à de nouvelles restrictions pour contrer la déferlante des cas de Covid-19 qui menace la croissance. À 9h50 (7h50 GMT), les Bourses de Paris, Francfort et Milan dévissaient de plus de 3 %. L’indice CAC 40 chutait de 151,57 points à 4 579,09 points. À Francfort, le DAX perdait 3,40 % et à Milan, le FTSE MIB reculait de 3,13 %. Leurs consœurs européennes reculaient toutes de plus de 2 %.

11h32. Béthune-Lens : 87 patients Covid-19 hospitalisés dans les établissements du GHT de l’Artois, un record

Le Groupement hospitalier de territoire (GHT) de l’Artois a publié son point de situation, ce mercredi. Les patients pris en charge pour Covid sont au nombre de 87. Un chiffre jamais atteint depuis le début de cette pandémie. Le niveau 2 du « plan blanc » est activé. D’où une déprogrammation importante de certaines opérations.

11h30. Huit décès à l’hôpital de Boulogne depuis vendredi, une nouvelle unité va ouvrir

Ce mercredi, le centre hospitalier de Boulogne-sur-Mer a présenté un point de situation lié au Covid-19. Face à l’afflux de patients, une nouvelle unité va ouvrir et les conditions de visite vont se durcir.

11h26. Le plan blanc activé dans 89 hôpitaux de Nord et du Pas-de-Calais

L’Agence régionale de santé des Hauts-de-France a demandé à tous les hôpitaux, publics et privés de l’Artois, de l’Artois-Ternois, de l’Audomarois, du Douaisis et du Hainaut-Cambrésis d’activer leur Plan blanc. Cela donne la possibilité aux établissements de prendre les mesures de gestion adaptées, notamment d’engager plus massivement des déprogrammations, de réaffecter du personnel, voire de rappeler du personnel en renfort.

11h11. Rugby : plusieurs cas positifs de Covid-19 à Bayonne

Bayonne a annoncé mercredi plusieurs cas positifs de Covid-19 dans son groupe professionnel après des tests effectués mardi, rendant la rencontre contre Toulon vendredi soir « fortement compromise ». « Suite à la série de tests effectués ce mardi matin, plusieurs cas positifs à la COVID-19 ont été décelés au sein du groupe professionnel de l’Aviron Bayonnais », a indiqué dans un communiqué le club basque « qui a immédiatement placé les personnes concernées en isolement, conformément au protocole ». L’Aviron, qui précise que « la rencontre prévue vendredi soir à 20h45 face au RC Toulon au stade Jean-Dauger est fortement compromise », attend désormais un retour de la commission médicale de la Ligue Nationale de Rugby qui devrait statuer dans la journée sur la tenue de cette rencontre.

11h. Une prime exceptionnelle versée à 5 000 entrepreneurs de quartiers prioritaires

Une prime exceptionnelle de 1 500 euros va être attribuée à 5 000 entrepreneurs installés dans les Quartiers prioritaires de la ville (QPV), a annoncé mercredi le ministère de la Ville, afin de faire face aux conséquences de la crise du Covid-19. La situation pour certains entrepreneurs des QPV est « extrêmement fragile, alors qu’ils ont un accès plus difficile aux financements et aux crédits bancaires », écrit Nadia Hai, ministre de la Ville, dans un communiqué. Cette prime exceptionnelle doit donc permettre à 5 000 entrepreneurs, sans salariés et dont l’entreprise a été créée avant le 15 mars 2020, d’abonder leurs fonds propres « pour éviter les cessations d’activités massives dans les QPV dans les prochains mois ».

10h30. Covid-19 : le chômage partiel sera indemnisé au même niveau jusqu’au 31 décembre

Élisabeth Borne, ministre du Travail, de l’Emploi et de l’Insertion, a indiqué ce matin sur Franceinfo, que le chômage partiel resterait indemniser au même niveau jusqu’à la fin de l’année, soit à hauteur de 84 % du salaire net avec 15 % de reste à charge pour l’employeur. Il était prévu que l’indemnisation soit vue à la baisse au 1er novembre.

10h15. À Berck, le Covid-19 a eu raison de la 55e édition des 6 Heures de char à voile

Compétition internationale de renom, cette année les 6 Heures de Berck de char à voile, qui devaient se dérouler les 7 et 8 novembre prochains, n’auront pas lieu. C’est un coup dur pour Pierre Giret, le directeur de la course.

9h45. Béthune annule à son tour le marché de Noël

Après Lille et Arras, Béthune a annoncé elle aussi qu’il n’y aurait pas de marché de Noël cette année. La faute au Covid bien sûr mais aussi aux travaux du beffroi, explique le maire Olivier Gacquerre.

Alors que la Russie a soumis son premier vaccin à la préqualification de l’OMS, le président du Conseil européen Charles Michel a assuré que trois ou quatre vaccins contre le coronavirus pourraient être progressivement disponibles à partir de la fin de l’année.

9h06. Le Français Sanofi et le Britannique GSK promettent 200 millions de doses de leur futur vaccin aux pays pauvres

Les laboratoires Sanofi et GSK ont annoncé qu’ils mettraient 200 millions de doses de leur vaccin à disposition du programme international Covax, lancé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) et dont l’objectif est d’aider à assurer un accès équitable aux futurs vaccins contre le Covid-19. Sanofi et GSK, qui développent ensemble un candidat-vaccin, ont lancé en septembre un essai clinique sur l’homme, « dans lequel 440 participants ont été recrutés ». Ils prévoient d’obtenir les premiers résultats « au début du mois de décembre 2020 et d’être en mesure de lancer un essai pivot de phase III avant la fin de l’année ».

8h55. Un nouveau confinement total coûterait « 2 à 2,5 points de PIB par mois à l’économie française »

« Lorsque l’activité s’arrête pendant un mois entier, c’est entre 2 et 2,5 points de PIB que nous perdons, a indiqué ce matin sur Sud Radio Olivier Dussopt, mMinistre délégué en charge des comptes publics. C’est plus de 10 milliards d’euros de dépenses d’intervention et c’est au moins 10 milliards d’euros de perte de recettes fiscales. »

8h46. « Il faut aller vers un reconfinement qui soit total » selon le président de la Fédération hospitalière de France

« Cette vague sera pour le système hospitalier beaucoup plus dévastatrice, a confié ce matin sur France Inter le président de la Fédération hospitalière de France. L’hôpital ne tiendra pas si on ne prend pas des mesures drastiques (…) Il faut aller vers un reconfinement qui soit total. »

8h43. Pénurie alimentaire ? « Pas de panique, il y a du stock partout » assure Michel-Édouard Leclerc

Si le gouvernement décide un nouveau confinement, la grande distribution assure avoir prévu des stocks. Les distributeurs affirment en effet s’être préparés à « toutes les éventualités ». Ils appellent aussi les consommateurs à rester raisonnables. « Confinement : risque de pénurie alimentaire ? écrit Michel-Édouard Leclerc sur Twitter. Je confirme : 1/ les consommateurs depuis une semaine se jettent à nouveau sur les pâtes (+30 %) et le papier WC (+20 %). 2/ pas de panique, il y a du stock partout. Ne rejouons pas mars 2020 ! »

Un immense sentiment de soulagement domine ce mercredi chez les commerçants de Melbourne, dans le sud de l’Australie, où boutiques et restaurants ont finalement pu rouvrir après plus de trois mois d’une fermeture contrainte par la deuxième vague de coronavirus. Alors qu’une grande partie de l’Europe et de l’Amérique du Nord avance avec effroi vers un triste hiver de restrictions, la deuxième ville australienne ne s’est pas fait prier pour fêter, au contraire, sa libération. Au point que des bars ont rouvert dans la nuit de mardi à mercredi, à minuit, heure légale de la fin officielle de cette mesure qui obligeait les commerces « non essentiels » à rester fermés.

8h. Les indicateurs du Nord et du Pas-de-Calais à la veille d’un possible reconfinement

« Les indicateurs sanitaires ne cessent de se dégrader et la circulation du virus est en nette progression », déplore la préfecture du Pas-de-Calais. En attendant l’annonce de nouvelles mesures gouvernementales, sans doute beaucoup plus coercitives qu’elles ne le sont, on fait le point sur les indicateurs épidiémiologiques régionaux.

7h55. Cette fois, l’hôpital privé est aussi en première ligne

Les leçons semblent avoir été tirées d’une première vague où les cliniques et hôpitaux privés, en particulier dans la métropole lilloise, avaient déprogrammé leur activité, mais avaient été très peu sollicités. L’Agence régionale de santé des Hauts-de-France fait cette fois davantage appel à eux.

7h26. Le chômage partiel sera indemnisé au même niveau au moins jusqu’au 31 décembre

Le dispositif de chômage partiel classique sera maintenu au moins jusqu’à la fin de l’année, a annoncé mardi soir la ministre du Travail aux partenaires sociaux. Le niveau d’indemnisation restera par ailleurs inchangé.

7h13. Plus de 43,5 millions de personnes contaminées dans le monde

La pandémie du Covid-19 a contaminé plus de 43,5 millions de personnes dans le monde, selon un décompte de l’AFP effectué mercredi 28 octobre à partir de sources officielles. Au total, au moins 1 160 768 personnes en sont mortes à travers le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie à la fin du mois de décembre 2019. Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 226 613 décès, suivi par le Brésil avec 157 946 morts, l’Inde avec 119 502 morts, le Mexique avec 89 171 morts, et le Royaume-Uni avec 44 998 morts.

Tant qu’à être en couvre-feu, autant éteindre la lumière. C’est la réflexion menée par quelques communes du Nord et du Pas-de-Calais qui ont décidé de couper l’éclairage public puisque personne, ou presque, n’est censé être dehors

Le Canada, en pleine deuxième vague de coronovirus, a franchi mardi soir le cap des 10.000 morts, selon les chiffres officiels compilés par plusieurs chaînes de télévision.

6h12. L’Allemagne se prépare aussi à renforcer les restrictions pour combattre le virus

L’Allemagne doit décider ce mercredi, lors d’une réunion de crise, d’un tour de vis supplémentaire dans l’espoir d’enrayer la propagation rapide et « incontrôlée » du Covid-19 sur fond d’appels à un nouveau confinement partiel. Les discussions entre le gouvernement d’Angela Merkel et les dirigeants régionaux ont été avancées à mercredi, au lieu de vendredi à l’origine. Selon les médias, la chancelière préconise un « lockdown light » avec fermeture des restaurants et bars, ainsi qu’une interdiction des rassemblements publics. Les écoles et crèches resteraient ouvertes. Ces mesures s’ajouteraient aux restrictions déjà en place limitant le nombre de participants à des réunions privées, au respect des gestes barrières, au port d’un masque de protection, à une aération régulière des pièces et aux recommandations de télécharger l’application signalant les contacts avec des personnes infectées au Covid-19.

Le scénario du reconfinement national envisagé en France serait toutefois plus souple que celui de mars. En effet, les écoles et des commerces resteraient ouverts, à l’image de celui imposé en Irlande.

6h. Reconfinement total en France ? Emmanuel Macron annonce sa décision ce mercredi soir

Deux semaines après avoir annoncé le couvre-feu pour 46 millions de Français, Emmanuel Macron est contraint de réduire encore la voilure, face à une « hausse exponentielle, dans une majeure partie de l’Europe, de l’épidémie », selon les termes mardi soir du porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. Le chef de l’État présidera un nouveau Conseil de défense mercredi matin, le deuxième en deux jours, avant le Conseil des ministres. Conjectures et rumeurs devraient suivre jusqu’aux annonces d’Emmanuel Macron à 20 heures à la télévision. « Tout peut bouger jusqu’au dernier moment », a prévenu un conseiller ministériel. Lire à partir de la source….