Press "Enter" to skip to content

Tests, soutien, emploi… Laurent Wauquiez promet des aides aux étudiants de la région

Jugeant « injuste » qu’une génération soit « sacrifiée » à cause de la crise sanitaire, Laurent Wauquiez a annoncé lundi 22 février 2021 la mise en place de plusieurs mesures en faveur des étudiants de la région Auvergne-Rhône-Alpes.

Le premier axe de ces mesures concerne la gestion de la propagation du coronavirus au sein des universités. Le vice-président de région Yannick Neuder propose aux établissements supérieurs qui le souhaitent de mettre en place une campagne de dépistage.

Les tests antigéniques seront fournis gratuitement par la région et permettront aux cas positifs de s’isoler rapidement.

Pour lutter contre la détresse des étudiants, la région va mettre en place une cellule d’appui psychologique. Elle proposera une écoute « personnalisée avec des pros qui prennent le temps », garantit Laurent Wauquiez.

Néanmoins ce numéro ne sera pas communiqué dans les médias, il a vocation à être diffusé directement au sein des universités qui pourront aussi signaler un élève en détresse et le renvoyer vers ce service.

La Région compte également aider les étudiants à « boucler leur budget alimentaire » en s’appuyant sur les associations et épiceries solidaires qui s’investissent déjà largement.

Un appel à projets avec une enveloppe initiale de 200.000€ va être lancé. « On va partir de ce que vont nous proposer les associations », concède Laurent Wauquiez.

Ce budget sera réparti afin « d’aider à faire connaître certaines initiatives » comme 1 Cabas pour 1 étudiant en payant notamment des créneaux publicitaires. Il pourra aussi être un coup de pouce pour les associations qui pourront distribuer davantage de vivres.

Concernant les emplois, « il y a urgence », martèle le président LR. Et pour cause, le délai accordé aux étudiants pour suivre leur formation sans contrat d’apprentissage se termine fin février.

Près de 2.000 étudiants d’Auvergne-Rhône-Alpes vont « se retrouver au bord de la route », s’inquiète Laurent Wauquiez qui propose de se « substituer à l’Etat » afin de prolonger le dispositif.

Les apprentis qui n’auraient pas encore signé de contrat avec une entreprise pourront poursuivre leur étude en devenant « stagiaires de la formation professionnelle ».

A plus long terme, la Région s’engage à faciliter les recherches d’apprentissage et de stages. 2.000 places en alternance ainsi que 10.000 places de stages vont ainsi être créées. La plateforme régionale Nos talents, nos emplois recensera ces offres.

« En prévision de septembre, il va falloir mieux conseiller et accompagner les jeunes vers les métiers qui recrutent », poursuit Laurent Wauquiez.

La Région a d’ores et déjà identifié les sept secteurs qui seront susceptibles de recruter du monde dans les prochains mois : le BTP, la transition écologique, l’industrie « du futur », le numérique, la santé et le service à la personne, le sport/tourisme et enfin l’agriculture.

Les offres seront quant elles affichées sur l’application Ma formation, mon emploi. Lire à partir de la source….