Press "Enter" to skip to content

Paris Fashion Week masculine automne-hiver 2021-22 : on a testé pour vous la plateforme digitale dédiée

Pas de défilés sur les podiums pour cause de crise sanitaire. Les 68 défilés de la Fashion Week masculine automne-hiver 2021-22 sont donc à découvrir sur une plateforme dédiée. Mais que peut-on y découvrir ?

Paris, capitale de la mode, jadis effervescente pendant les Fashion Weeks, a été obligée de s’adapter depuis le début de l’épidémie de la Covid-19.

Après la précédente Fashion Week féminine printemps-été 2021 “phygitale” en septembre 2020, proposant films sur internet et quelques vrais défilés avec du public masqué, la semaine de la mode masculine automne-hiver 2021-22 redevient entièrement virtuelle en ce mois de janvier dans la capitale où l’épidémie ne recule pas et le couvre-feu commence à 18 heures. Pour les maisons qui le souhaitent cependant, les défilés peuvent avoir lieu mais sans public.

Donc cette saison, pas de demande de cartons d’invitations, pas besoin non plus de faire la course d’un show à l’autre avec l’angoisse d’arriver en retard, ni de files d’attente devant les salles où se tiennent les défilés, pas de cohue et pas de problème pour voir le défilé si l’on a un siège au 5e rang ou en standing… C’est confortablement installée devant son ordinateur que la journaliste que je suis regarde, seule, les vidéos enregistrées ou livestreams sur la plateforme dédiée mise à sa disposition par la Fédération de la Haute Couture et de la Mode.

L’avantage, c’est qu’elle est sûr de pouvoir voir l’intégralité des 68 shows présentés pendant la PFW (pas de refus de la part des attachés de presse, la plateforme est ouverte à tous). Le revers de la médaille, c’est qu’il manque cruellement l’ambiance et la frénésie habituelle ! La vidéo regardée, il n’y a pas de créateur venant saluer sous une salve d’applaudissements à la fin de son défilé.

Outre les 68 vidéos présentant les collections automne-hiver 2021-22, la plateforme accessible au public (tout en conservant des espaces réservés aux professionnels) propose un contenu très riche dans lequel il faut piocher selon ses goûts.

Une rubrique intitulée Insider (sorte de magazine) rassemble chaque jour des interviews de créateurs et des points de vue d’experts. Une riche idée pour mieux les connaître. Par exemple lors de la première journée, Kris van Assche, le DA de Berlutti, s’exprimait sur les savoir-faire, leur importance aujourd’hui et leur futur. Un sujet clef mais hélas toutes les conversations proposées sont en anglais. Certes Paris accueille une grande majorité de créateurs étrangers mais Paris reste la capitale de la mode française…

Des discussions sur des expositions

Certes d’autres sujets sont proposés en français comme celui consacré à l’exposition Gabrielle Chanel. Manifeste de mode qui se tient au Palais Galliera, pour l’instant fermé. Cet article propose de découvrir en exclusivité un extrait du catalogue intitulé Chanel, la nouvelle femme dandy rédigé par Caroline Evans, professeure d’histoire et de théorie de la mode au Central Saint Martins College of Art and design. Une mise en bouche avant d’aller voir l’exposition quand le Palais Galliera rouvrira ses portes.

Exposition “Gabrielle Chanel. Manifeste de mode” au Palais Galliera : le mythique tailleur en tweed marine et blanc (CORINNE JEAMMET)

La plateforme dévoile également des articles réalisés un peu plus tôt dans l’année, dont un consacré à l’exposition Man Ray et la Mode au musée du Luxembourg dont un entretien avec les commissaires scientifiques de l’exposition, Alain Sayag et Catherine Örmen.

Très intéressant également l’article Tendances pour le futur des Fashion Weeks, réalisé en novembre 2020, suite à une session virtuelle entre Pascal Morand, Président exécutif de la Fédération de la Haute Couture et de la Mode (France), Steven Kolb, Chief executive Officer du CFDA (États-Unis), Caroline Rush, Chief executive Officer du BFC (Grande-Bretagne) et Carlo Capasa, Chairman de la CNMI (Italie). Un vrai sujet sur l’avenir des Fashion Weeks : “Nous avons des plans pour maintenir les Fashion Weeks numériques dans le futur, c’est ce qui se passe avec la plateforme que nous avons créée avec Launchmetrics et les gens demandent du contenu” a déclaré Pascal Morand. Lire à partir de la source….