Press "Enter" to skip to content

Libération de Sophie Pétronin : trois questions sur les jihadistes relâchés au Mali et les conséquences de leur libération

Après près de quatre ans aux mains d’un groupe jihadiste du Sahel malien, la Française Sophie Pétronin, 75 ans, est rentrée en France vendredi 9 octobre, au lendemain de l’annonce de sa libération. Trois autres otages, deux Italiens et l’homme politique malien Soumaïla Cissé, ont également été relâchés.

Mais, si les conditions de cette libération restent floues, elles interpellent déjà. Elle fait en effet suite à la libération de dizaines de prisonniers par le Mali – 206 selon le groupe qui détenait les otages – dont l’identité n’est pas connue, mais qui pourraient venir grossir les rangs des jihadistes. Franceinfo vous explique ce que l’on sait d’eux et des conséquences potentielles de cette opération.

Combien de jihadistes ont été libérés ?

La libération de prisonniers par le Mali n’a pas fait l’objet d’une communication officielle. Et le nombre exact de personnes concernées est incertain. Lundi, l’agence Associated Press annonçait la libération de 180 prisonniers, citant une “source officielle” malienne. Des sources décrites comme “proches des tractations” évoquaient auprès de l’AFP “plus d’une centaine” de personnes. Ainsi que la libération, entre lundi soir et mardi matin, “d’une trentaine d’autres” jihadistes, selon une source sécuritaire malienne.

De son côté, le Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (…)
• Haut-karabakh : l’Azerbaïdjan et l’Arménie s’accordent sur un cessez-le-feu dans la région séparatiste
• Liban : une nouvelle explosion et un incendie dans un entrepôt de carburant à Beyrouth font quatre morts, annonce la Croix-Rouge libanaise
• Libération de Sophie Pétronin : “Je me suis dit tiens bon, accroche-toi” Lire à partir de la source….