Press "Enter" to skip to content

Affaire Estelle Mouzin : des "indicateurs" pour retrouver le corps de la fillette

La juge d’instruction parisienne poursuit ses efforts pour tenter de retrouver le corps d’Estelle Mouzin, depuis qu’elle a obtenu les confidences de Monique Olivier, suivis des aveux de Michel Fourniret. Vendredi encore, l’ex-femme du tueur en série a été interrogée, alors qu’une série de transports sur les lieux, entre Guermantes où a disparu Estelle, et les Ardennes où habitaient les Fourniret, est prévue à partir de la semaine prochaine.

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

“Il y a des indicateurs, des pistes”

Jeudi prochain, Michel Fourniret et Monique Olivier seront donc tous les deux extraits de prison pour un premier voyage à Guermantes. Mais d’ici là, la juge d’instruction tente encore d’éclaircir des zones d’ombre en questionnant Monique Olivier, qui est toujours celle qui parle en premier. “La juge essaye toujours de voir si elle peut avoir d’autres éléments, d’autres souvenirs, etc.”, explique à Europe 1 son avocat Richard Delgenes. “Dans un second temps, on s’est aussi beaucoup intéressé à des échanges de SMS entre Michel Fourniret et Monique Olivier sur des périodes clés”, précise-t-il.

“Quant au corps d’Estelle Mouzin, il y a des indicateurs, des pistes”, glisse-t-il. Selon nos informations, les multiples échanges du couple ont eu lieu entre 18 et 19 heures le 9 janvier 2003, à une heure où Estelle Mouzin aurait déjà été entre les mains de son ravisseur. Lire à partir de la source….