Press "Enter" to skip to content

Coronavirus : aérer permet-il de réduire les risques de contamination ?

Porter un masque, se laver régulièrement les mains, garder ses distances, tousser dans son coude et jeter son mouchoir après l’avoir utilisé. La liste officielle des gestes barrières contre le Covid-19 est désormais bien connue des Français. D’autant que la multiplication des contaminations, avec plus de 20.000 nouveaux cas détectés au cours des 24 dernières heures – un nouveau record – les invite à suivre ces mesures avec scrupule. Mais face à une relance épidémique qui ne faiblit pas, ouvrir les fenêtres pourrait bientôt faire partie des nouvelles recommandations.

Une mesure supplémentaire pour “diminuer le risque”

En effet, pour lutter efficacement contre l’aérosolisation du Covid-19, c’est-à-dire sa stagnation dans l’air, il faudrait aussi penser à l’aération des pièces, selon certains professionnels de santé. Jean-Paul Stahl, professeur de maladies infectieuses au CHU de Grenoble, estime notamment qu’il s’agit très bonne idée. “Aérer les pièces permet de diminuer le risque”, soutient-il auprès d’Europe 1. “On n’éradiquera jamais le risque, du moins pas tant que nous n’avons pas de vaccin. L’enjeu est donc de le réduire au maximum pour qu’il y ait le moins de gens infectés.”

>> EN DIRECT -Coronavirus : suivez l’évolution de la situation samedi 10 octobre

En Allemagne, l’aération des lieux publics et privés fait partie des recommandations officielles. En France, la Direction générale de la santé assure que “la bonne aération des locaux constitue bien une mesure maje… Lire à partir de la source….