Press "Enter" to skip to content

Trois ingrédients de la cuisine coréenne à goûter absolument

L’un des grands avantages de la cuisine ? La possibilité de partir en voyage sans passer par l’étape de la quarantaine – Covid oblige. Si vous avez des envies d’Asie, vous allez être comblé avec l’opération K-Food qui se tient à Paris jusqu’au 11 octobre 2020 dans les restaurants parisiens. Le but ? Mettre en avant les spécialités culinaires de la Corée. L’occasion pour nous de nous plonger dans cet univers et de découvrir les bases d’une cuisine aux saveurs prononcées pour (enfin) pouvoir s’y mettre à la maison grâce aux conseils de Marion Sauveur.

Il existe autant de Kimchi que de légumes. C’est un mets traditionnel composé de piments et de légumes lacto-fermentés. Comprendre que les légumes sont trempés dans de la saumure – un sel dont les grains sont plus gros que ceux du sel de cuisine. Parmi ces légumes, on retrouve des choux mais aussi des racines de Bardane, céleri, coriandre, aubergine. Le tout est trempé dans des piments. Il s’agit souvent d’un accompagnement. “Vous pouvez utiliser le Kimchi avec du maïs, poêlé pour adoucir”, conseille Marion Sauveur. Le Kimchi est aussi reconnu pour ses bienfaits nutritionnels et est considéré comme un super aliment. Certaines études ont même montré un lien entre le Kimchi et la prévention du cancer.

Vous avez envie de plats relevés ? Vous allez être servi avec le Gochujang. Il s’agit d’une pâte de piment rouge fermenté, une fois de plus. “Les coréens l’utilisent sur les … Lire à partir de la source….