Press "Enter" to skip to content

Coronavirus : à Lille, la fermeture des bars inquiète les fournisseurs

À Lille comme à Grenoble, Saint-Etienne et Lyon, l’heure est au placement en alerte maximale face à la propagation du coronavirus. Dès samedi, des mesures plus contraignantes sont donc instaurées, telles que la fermeture des bars pendant 15 jours. Une mesure contre laquelle les patrons et fournisseurs de bars sont vent debout, comme à Sodiboissons, qui emploie 104 salariés dans le Nord.

>> EN DIRECT – Coronavirus : suivez l’évolution de la situation samedi 10 octobre

Dans l’entrepôt de 5.000 mètre carré, un peu moins grand qu’un terrain de football, Hervé se sent un peu seul dans son chariot élévateur. “Aujourd’hui, on est trois dans le dépôt, au lieu de six”, décrit-il au micro d’Europe 1. “On a peur pour l’avenir, on se demande ce qui va se passer”, ajoute-t-il.

“Les commandes sont au plus bas”

Car la quasi totalité des clients de cette entreprise sont des cafés, des hôtels, des restaurants, des boîtes de nuit, etc. “On les appelle pour prendre un peu de nouvelles. Ils ne veulent pas se projeter, du coup, même pour nous, c’est compliqué. Les commandes sont au plus bas, et on ne sait pas comment faire”, explique Justine, télévendeuse.

> “J’avais envie de vomir” : la souffrance de ces femmes obligées d’accoucher masquées

> Quand est-on cas contact ? Et autres questions que l’on se pose tous les jours

> Coronavirus : à partir de quel âge faut-il faire tester son enfant ?

> Coronavirus : les 5 erreurs à ne pas commettre avec votre masque Lire à partir de la source….