Press "Enter" to skip to content

Du cuir végétal en fibres de feuilles d'ananas pour une mode végane, éthique, sociale et éco-responsable

Le cuir animal n’est plus très en vogue au Royaume-Uni, pays d’origine du mouvement végan. Alors des créateurs lui trouvent des substituts à base de végétaux, notamment du cuir d’ananas mis au point par une entrepreneuse espagnole. Elle reçoit ce jour-là une jeune styliste australienne tout à fait ravie d’avoir pu se passer du cuir d’origine animale pour créer ses sacs.

“Je suis une végétarienne convaincue et j’ai des valeurs très fortes en matière de cuir, explique Jessica Kruger au magazine “Nous, les Européens” (replay). Après une première collection en peaux de bêtes, je n’y arrivais pas. Je savais comment était cette filière avec le traitement des animaux, même s’ils sont élevés en plein air… Cela n’allait pas. Ce cuir à base de matière éco-responsable, végane, sans animaux. C’est exactement ce qu’il me faut.”

L’ananas utilisé pour ces accessoires de mode est cultivé aux Philippines. Si la plante était appréciée pour son fruit, ses feuilles étaient jetées… jusqu’à ce que Carmen Hijosa découvre des fibres au cœur des feuilles. Et qu’elles avaient des vertus insoupçonnées qui pourraient révolutionner le marché du cuir, pas spécialement connu sur la planète pour être vraiment éthique, social et éco-responsable.

“C’est destiné à être jeté, nous n’utilisons pas de cultures supplémentaires, d’eau, de pesticides, détaille la créatrice de ce cuir végétal. (…)
• “Nous, les Européens”. Ethique sur étiquettes
• Kiosque à journaux : Les étudiants quittent Angers, dauphins en sursis et artisans ambulants
• Un safari en Limousin 5/5 : visite au refuge des espèces menacées
• Les députés de la majorité excédés par le lobbying écolo Lire à partir de la source….