Press "Enter" to skip to content

Vosges : le corbeau était l'époux de la maire sortante

Treize habitants de Fontenay, village des Vosges près de Lépanges-sur-Vologne, épicentre de l’affaire Grégory, ont déposé plainte après avoir reçu des lettres anonymes dont l’auteur, l’époux de l’ancienne maire, a été confondu, indiquent samedi des sources concordantes. Les lettres, adressées en trois vagues avant et après le premier tour des municipales ainsi que fin avril, ne visaient nommément personne mais certaines mentionnaient “les trois premières lettres” des prénoms d’enfants du village, explique Jérôme Poifoulot, maire depuis juin de cette commune de 500 âmes, lui-même destinataire de lettres. Au total, 18 personnes, dont plusieurs de sa liste électorale, en ont reçues, affirme-t-il.

La première, signée “La sorcière qui vous aime tous”, parle d’enfants comme de “petits cons” ou de “consanguins”, selon des extraits dévoilés par Le Parisien/Aujourd’hui en France. Elle vante également l’action municipale de la maire sortante, qui ne se représentait pas. “Faudra-t-il que ces ratés subissent un accident malencontreux, que la vengeance justifiée de certains autres habitants provoque quelques dégâts dans leurs familles pour que les choses deviennent plus calmes ?????”, s’interroge encore le corbeau. Leur auteur s’est avéré être l’époux de l’ancienne maire, confondu par son écriture : il avait rédigé les adresses sur les enveloppes à la main, selon une source proche du dossier. Placé en garde-à-vue à la gendarmerie de Bruyères, il a reconnu les faits. Lire à partir de la source….