Press "Enter" to skip to content

PMA : "On n'est pas mécontentes de ne pas avoir attendu que ce soit légal", dit la compagne d'une femme qui a dû aller cinq fois au Danemark pour avoir un enfant

Après 9 000 euros dépensés, notamment en frais de voyages pour se rendre au Danemark, pour bénéficier d’une procréation médicalement assistée (PMA), la cinquième tentative aura été la bonne : Cécile a finalement donné naissance à une petite Raphaëlle, née avec quarante jours d’avance. Alors, quel bilan tiré de ce véritable parcours de combattantes ?

“On ne va pas se mentir… Ce serait plus simple si on pouvait le faire de la même façon que les hétéros et s’il n’y avait pas tout ce qu’il y a derrière une PMA à l’étranger, raconte sa compagne Flavia au magazine ’13h15 le samedi’ (replay), mais on n’est pas mécontentes de l’avoir fait et de ne pas avoir attendu que ce soit légal… parce que là, c’est vraiment que du bonheur ce petit bébé.”

Oui, cela a été la galère, mais ce n’est pas non plus que ça”

“Il y a vachement de fierté à avoir fait ce parcours, eu l’aide du Danemark et y avoir rencontré ces gens absolument géniaux, témoigne Cécile. Je serai assez fière de lui expliquer son histoire, de lui dire par quoi on a dû passer. Oui, cela a été la galère, mais ce n’est pas non plus que ça. On a réussi toutes les deux, en partant un peu de zéro, à construire ce projet un peu fou…”

“On essaie de nous mettre pas mal de barrières et, au final, on y arrive à deux en en sortant plus fortes… Et on resort avec cette merveille, poursuit-elle. On espérait (…)
• Données de santé confiées à Microsoft : pourquoi le gouvernement envisage-t-il de faire machine arrière ?
• Nouveau monde. “L’innovation technologique ne suffit pas pour limiter l’impact environnemental du numérique” : Laurent Lefèvre, chercheur
• L’Argentine autorise le 1er blé OGM au monde, avec l’aide d’une entreprise française Lire à partir de la source….