Press "Enter" to skip to content

Genève : bientôt une déclaration obligatoire pour les fêtes privées

Inviter ses copains à boire un verre de fendant, le vin blanc suisse emblématique, ou faire déguster des perches du lac Léman à ses cousins va devenir compliqué à Genève à partir de la semaine prochaine. Le Conseil d’État (le gouvernement) a décidé de rendre obligatoire l’annonce de fêtes privées. L’organisateur devra fournir aux autorités les coordonnées des participants et apporter des précisions sur le genre de soirée et sur les mesures de protection mises en place ! Ce n’est pas tout. Mario Poggia, le conseiller d’État (ministre) de la Sécurité, de l’Emploi et de la Santé, a annoncé à la Radio télévision suisse (RTS) qu’il pourra aussi y avoir sur le moment ou a posteriori des contrôles afin de vérifier que les mesures sanitaires ont été bien respectées.

Plus grave : si au moins deux convives, qui participaient à ce repas ou à cette fête familiale, sont ensuite testés positifs au Covid-19, l’organisateur « devra en répondre ». Bref, les Genevois vont dorénavant réfléchir à deux fois avant d’ouvrir leur porte à des parents ou à des amis. Les raisons de ces mesures pour le moins liberticides ? L’aggravation brutale de la situation. Les hospitalisations ont doublé en deux semaines. Pour une population d’un demi-million d’habitants, le canton de Genève a enregistré 975 nouveaux cas en quatorze jours. Or, 75 % des contaminations ont lieu dans la sphère privée. « Si on ne met pas en place des règles obligatoires et non pas des recommandations, il y aura toujo […] Lire la suite Lire à partir de la source….