Press "Enter" to skip to content

Après un cancer : "On n'est plus la même personne, mais on se sent fort", raconte la sportive Valérie Garnier

“Nous sommes tous les capitaines de notre santé”, a lancé la basketteuse Valérie Garnier dans la vidéo d’appel aux dons de l’association Ruban rose, pour l’opération Octobre rose 2020 contre le cancer. Participer à cette collecte, pour financer la recherche contre le cancer du sein, c’est un moyen pour elle de rappeler l’importance du dépistage et la gravité de la maladie.

franceinfo : Vous avez vous-même été touchée par le cancer en 2017, en pleine compétition, en phase finale du championnat d’Europe. Et à aucun moment vous ne vous êtes arrêtée. Était-ce votre façon de tenir ?

Valérie Garnier : “Oui, on peut dire que ça a été ma résilience. On a découvert mon cancer, grâce au dépistage, deux mois avant le championnat d’Europe. Le temps de faire les examens, je me suis fait opérer un mois après. Puis effectivement, je ne me suis jamais arrêtée de travailler. Ça à été quelque part ma résilience, ma passion, mon travail. Ça me permettait de tenir, d’être entourée et de faire ce que j’aimais le plus. Il y avait certaines joueuses, notamment celles du Bourges Basket et puis Céline Dumerc qui étaient au courant, et bien sûr tout mon staff. Tout le monde était bienveillant avec moi.”

Vous disiez : “Le jour, je travaillais et j’allais (…)
• Fin de vie : on vous raconte le combat d’Alain Cocq, malade incurable qui a de nouveau décidé de se laisser mourir
• Corée du Nord : Kim Jong-un dévoile un missile balistique intercontinental géant lors d’un défilé
• Manifestations contre la PMA pour toutes : le point sur les mobilisations
• Rassemblement évangélique à Nevoy : “cela me paraît léger d’avoir accepté cette manifestation”, estime le maire
• Covid-19 : mal-logés, soignants, immigrés… Les populations les plus exposées au virus pendant la première vague Lire à partir de la source….