Press "Enter" to skip to content

Covid-19 : dans le Grand Est, le défi des tests antigéniques avant la Toussaint

Avant les vacances de la Toussaint, les autorités sanitaires veulent éviter que les étudiants ne contaminent les plus âgés avec le virus du Covid-19. Les tests se multiplient donc, comme dans le Grand Est, où la Région va mener une campagne de 400.000 tests antigéniques. Comme le virus circule beaucoup chez les jeunes générations, ce sont elles qui vont passer les premiers ces tests autorisés par la Haute autorité de Santé.

>> EN DIRECT – Coronavirus : suivez l’évolution de la situation samedi 10 octobre

Les 210.000 étudiants du Grand Est sont concernés en premier lieu. Comme pour un test PCR classique, le prélèvement sera fait au fond de la narine avec un écouvillon, sauf que le résultat est donné en 30 minutes maximum. “Ces étudiants vont rentrer dans leur famille pour les vacances de la Toussaint et le risque est que le virus circule vers les populations plus âgées à ce moment-là”, explique Virginie Cayré, directrice générale de l’ARS, selon qui l’objectif est de repérer et isoler les étudiants porteurs du virus avant le 24 octobre.

Les employés d’Ehpad sont les deuxièmes cibles de ces dépistages rapides. À l’heure actuelle, l’attente des résultats prive certaines maisons de retraite de leurs soignants. “Vous avez aujourd’hui des professionnels qui doivent être testés parce qu’ils sont susceptibles d’être positifs et sont donc en arrêt, dans un secteur qui est déjà notoirement sous-doté”, avance Romain Gizolme, directeur de l’Association des direct… Lire à partir de la source….