Press "Enter" to skip to content

A Paris, des taxis volants en 2024?

Le rêve des auteurs de science-fiction est à portée de main : dans trois ou quatre ans, des taxis volants devraient sillonner le ciel du Grand Paris et narguer les embouteillages au sol. Précisons-le tout de suite, il n’est pas encore question d’imaginer des nuées de voitures aériennes individuelles qui zigzagueraient entre les immeubles comme dans Blade Runner ou Le Cinquième Elément. D’ailleurs, ces nouveaux engins n’auront pas l’aspect de voitures mais plutôt de petits hélicoptères 100% électriques, beaucoup plus silencieux et moins chers.

L’Ile-de-France entend devenir un leader mondial de ce secteur en construction. La Région, le groupe ADP (Aéroports de Paris) et la RATP viennent de s’associer afin de “développer une filière de la mobilité aérienne urbaine autour du véhicule à décollage vertical”. Dès juin 2021, le taxi volant de la start-up allemande ­Volocopter – baptisé VoloCity – sera testé en situation réelle sur l’aérodrome de Pontoise-­Cormeilles-en-Vexin, dans le Val-d’Oise. Situé à 40 kilomètres au nord-ouest de Paris, l’aérodrome géré par ADP s’apprête à être aménagé pour accueillir les premières expériences en France d'”insertion” de ces aéronefs électriques dans un environnement péri­urbain, avec le soutien de l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) et le regard bienveillant de la Direction générale de l’aviation civile (DGAC). Outre les questions techniques et les procédures de ­sécurité, il s’agit également d’observer “l’acceptation des r… Lire à partir de la source….