Press "Enter" to skip to content

Le président de la région Grand Est prône l'installation du secrétariat d'État aux Affaires Européennes à Strasbourg

Le président Les Républicains (LR) de la Région Grand Est, Jean Rottner, a plaidé samedi en faveur de l’installation du secrétariat d’État aux Affaires européennes à Strasbourg afin de faire de la métropole alsacienne “une place forte de la diplomatie européenne”.

“Il ne faut pas être toujours dans une course derrière Bruxelles” mais avancer plutôt des “propositions qui font de Strasbourg, non pas une capitale de la technocratie comme Bruxelles, mais une capitale de la démocratie”, a déclaré Jean Rottner à l’AFP.

“Positionner le secrétariat d’État aux Affaires européennes de la France dans notre capitale européenne, l’une des trois capitales non-gouvernementales au monde, ça aurait du sens”, a-t-il estimé.

Le président de la Région Grand Est a formulé cette proposition vendredi lors de travaux entre les collectivités locales et l’État, portant sur le contrat triennal 2021-2023 “Strasbourg, capitale européenne”, qui vise à renforcer le rayonnement européen de Strasbourg.

Ces travaux se déroulent alors que beaucoup redoutent que le statut européen de Strasbourg ne soit fragilisé, le Parlement européen n’ayant plus tenu une seule session dans la ville alsacienne depuis février, invoquant la crise sanitaire.

Selon les traités européens, l’institution a pourtant son siège dans la ville alsacienne où se tiennent habituellement douze sessions plénières de trois jours et demi par an. Mais le reste du temps, les eurodéputés travaillent à Bruxelles, une source de débats depuis des années, les nombreux “anti-Strasbourg” plaidant pour un siège unique du Parlement à Bruxelles.

Tout changement de traité nécessiterait cependant l’aval de l’ensemble des États membres.

Jean Rottner a indiqué avoir discuté de la possibilité d’installer le secrétariat aux Affaires européennes à Strasbourg avec l’actuel titulaire du portefeuille, Clément Beaune.

Transférer intégralement le secrétariat d’État est “compliqué (…) mais avoir a minima chez nous une antenne de ce ministère qui puisse oeuvrer en permanence avec les collectivités locales et l’État en région, ce serait un geste fort”, a estimé l’ancien maire de Mulhouse. Lire à partir de la source….