Press "Enter" to skip to content

Œnophile semi-confiné – Discours de la méthode pour descente au paradis

Le président parle à la télé ? Stress maximum, même si on a tous compris ce qu’il veut nous dire : on n’est pas sortis de l’auberge? Peut-être, mais on a encore le droit de visiter sa cave sans attestation. Aussitôt dit, aussitôt fait, pour supporter ce moment de grince, misons franc sur la grâce arrondie d’un blanc du Rhône, une des spécialités des frères Klein. Si leur Arbousier 2018 fait merveille sur un minestrone (voir l’épisode 5 de l’?nophile déconfiné), le blanc 2019 est un miracle de tendresse dans ce monde de brutes à amendes, restrictions et interdictions. Roussanne, marsanne, bourboulenc, clairette, viognier, ça swingue au pays des allocutions compassées. Ça se boit tout doux, à l’apéro comme en début de repas, sur un sauciflard bien senti. Un de ceux mis à sécher à la cave, forcément.

Lire aussi ?nophile déconfiné ? Syrah et poissons de roche

Domaine de la Réméjeanne, L’Arbousier 2019 (blanc), 11 euros.

Tél. : 04 66 89 44 51.

Madame cuisine avec un autre ? Nos femmes ont découvert l’Instagram vidéo des chefs et cuisinent désormais en duo, à l’oreillette, un ?il dans sur le smartphone, l’autre sur la casserole où bouillonne la version maison des spaghettis amatriciana du rival trois étoiles. Usez de cette jalousie comme d’un aiguillon et prenez-le prétexte pour redescendre à la cave chercher le vin qui tiendra le crachoir à cette production extraconjugale. En l’occurrence : un saint-joseph souple et ensoleillé de chez Christophe Curtat, une fabule […] Lire la suite Lire à partir de la source….