Press "Enter" to skip to content

Loi sur la « sécurité globale » : l’Assemblée vote largement en faveur du texte

Malgré les polémiques et la vive opposition qu’elle a rencontrées, la proposition de loi sécurité globale, qui prévoit de pénaliser la diffusion malveillante de l’image des policiers, a reçu un large feu vert de l’Assemblée nationale, mardi 24 novembre, avant son examen au Sénat.

Dans un hémicycle quasi plein, les députés ont adopté en première lecture le texte présenté par LREM et son allié Agir par 388 voix pour, 104 contre et 66 abstentions. Chez les Marcheurs, le niveau de contestation est important mais loin des records : 30 LREM se sont abstenus et 10 ont voté contre, au lendemain de l’évacuation controversée d’un campement de migrants dans le centre de Paris.

Un texte qui promet d’être « corrigé » au Sénat

Le Sénat, qui doit examiner la proposition de loi concoctée par Jean-Michel Fauvergue et Alice Thourot mais mise en musique par la Place Beauvau, attend déjà ce texte controversé de pied ferme avec l’intention de le « corriger », selon le LR Philippe Bas. Cet horizon est partagé tant par le gouvernement que la majorité.

Ainsi le Premier ministre Jean Castex, tout en déplorant des « procès d’intention », a renvoyé aux futurs débats parlementaires « le soin de l’améliorer davantage et de clarifier ce qui mérite encore de l’être ». Et tout en défendant un « excellent texte », le chef du gouvernement a annoncé devant les députés qu’il saisirait lui-même le Conseil constitutionnel sur l’article 24 le plus polémique, à l’issue du processus législatif.

Un tex […] Lire la suite Lire à partir de la source….