Press "Enter" to skip to content

Santé. L’Écosse fait un pas de géant vers la fin de la précarité menstruelle

La proposition de loi sur l’accès gratuit et universel aux protections périodiques, déjà une réalité dans de nombreux lieux publics écossais, a franchi le 24 novembre la dernière étape parlementaire, une première mondiale.

“L’Écosse ne sera pas le dernier pays à faire de la précarité menstruelle de l’histoire ancienne. Mais elle a une chance d’être le premier.” Relayés par The Scotsman, les espoirs de Monica Lennon, qui a évoqué “un jour de fierté pour l’Écosse”, la porte-parole sur les sujets de santé du Labour (Parti travailliste) écossais, ont été confirmés le 24 novembre par un vote à l’unanimité au Parlement de Holyrood.

La nation britannique vient d’introduire dans la loi “l’accès libre aux tampons et aux serviettes hygiéniques dans les écoles, les universités et les autres bâtiments publics”, ainsi que sur les “lieux de travail”, après l’avoir adopté en première lecture en février dernier.

À lire aussi: Royaume-Uni. L’Écosse adopte la gratuité des protections périodiques, une première historique

Dans les faits, cette évolution législative garantit “l’accès universel et gratuit aux protections périodiques”, une première mondiale sur ce sujet de société, dans lequel l’Écosse possède une longueur d’avance. Comme l’a expliqué avant le vote Monica Lennon, qui a porté le “projet de loi après des années à mener campagne” sur la précarité menstruelle, l’accès à ces produits “existait déjà dans beaucoup d’endroits en Écosse, mais cette législation scelle les avancées déjà réalisées et va encore plus loin”.

Avant de déboucher sur le vote du 24 novembre, l’idée s’était heurtée à une forte “opposition”, rappelle le quotidien écossais, notamment de la part de “ministres estimant que le coût de sa mise en application allait largement excéder les 9,7 millions de livres [environ 10,9

[…] Lire la suite sur Courrier international
• None Règles. La Nouvelle-Zélande agit contre la précarité menstruelle dans les écoles
• None Médecine. Les femmes ne sont pas des hommes comme les autres, il faudrait s’en souvenir
• None Sport. Chelsea adapte les entraînements de ses joueuses à leurs cycles menstruels, “une révolution”
• None Menstruations. Une enseigne japonaise renonce au badge menstruel pour ses employées Lire à partir de la source….