Press "Enter" to skip to content

“Baisse sensible des homicides”, malgré la hausse des violences conjugales

En 2019, 146 femmes sont mortes sous les coups de leur conjoint ou ex-conjoint, soit 25 de plus que l’année précédente, selon les derniers chiffres officiels publiés en août. Sur Europe 1 mercredi, Isabelle Rome, Isabelle Rome, coordonnatrice du plan d’action de lutte contre les violences conjugales au sein du ministère de la Justice, a précisé la situation pour cette année, marquée par le confinement. Elle a constaté “une baisse sensible des homicides”, avec “au 23 novembre, 67 femmes tuées” au sein du couple. La magistrate signale toutefois que “l’année n’est pas terminée” et qu’il faut rester “prudent”.

>> LIRE AUSSI – Comment la grande distribution vient au secours des femmes victimes de violences

Les services de police et de gendarmerie ont pour leur part enregistré une hausse de 16% des violences conjugales qui ont concerné 142.310 personnes tous sexes confondus en 2019, a annoncé lundi le service statistiques du ministère de l’Intérieur. Environ 88% des victimes de violences conjugales sont des femmes, soit 125.840, une proportion stable par rapport à 2018, selon ces chiffres du ministère.

Comment expliquer cette baisse des féminicides annoncée par Isabelle Rome ? Pendant le reconfinement, les dispositifs mis en place contre les violences faites aux femmes ont permis d'”éviter les passages à l’acte trop graves”, a-t-elle assuré, soulignant des “violences peut-être moins graves et surtout moins irréparables”. Toutefoi… Lire à partir de la source….