Press "Enter" to skip to content

Covid : pourquoi fixer une barre à 5.000 contaminations par jour ?

Le président de la République, Emmanuel Macron, a annoncé, mardi soir, un calendrier avec des objectifs pour effectuer un déconfinement progressif tout en conservant des mesures contre le Covid-19. Le médecin épidémiologiste, chef du service de prévention et contrôle des infections aux hôpitaux universitaires de Genève, Didier Pittet a réagi à ces annonces, au micro de Patrick Cohen sur Europe 1.

>> EN DIRECT – Coronavirus : suivez l’évolution de la situation mercredi 25 novembre

Pour lui, les allègements du confinement sont “prudents”, “ciblés” et “se font par étapes”. “Je crois que c’est une approche qui est très intelligente et qui a tout son sens vis-à-vis de la situation épidémiologique que l’on connaît”, a-t-il jugé. Le médecin Didier Pittet pense également qu’il sera possible de passer sous la barre des 5.000 contaminations quotidiennes, l’objectif énoncé par Emmanuel Macron depuis le début du confinement.

“Pouvoir à la fois comprendre et interrompre ces clusters”

Il a, par ailleurs, expliciter ce choix des 5.000 contaminations par jour. “L’objectif est 5.000, mais cela aurait pu être 6.000 ou 4.000, la question n’est pas là. L’idée est de savoir qu’à partir du moment où l’on atteint un certain objectif, on peut reprendre la reconnaissance des chaînes de transmission. Il faut pouvoir à la fois comprendre et interrompre ces clusters. Atteindre un seuil raisonnable c’est une manière de ne pas perdre, sans arrêt, du temps sur l’avance de l’épidémie”, a-t-il précisé… Lire à partir de la source….