Press "Enter" to skip to content

Covid-19 : un premier confinement décrété dans un quartier de Hong Kong

Les habitants d’un quartier pauvre de Hong Kong vont devoir rester confinés chez eux pour au moins 48 heures. La mesure est inédite dans cette ville de 7,5 millions d’habitants. Les autorités veulent tester tous les habitants de cette zone avant de lever les restrictions.

Des milliers d’habitants d’un des quartiers les plus pauvres et densément peuplés de Hong Kong ont reçu l’ordre dans la nuit de vendredi à samedi de rester chez eux dans le cadre du premier confinement ordonné par les autorités depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Cette mesure interdit à une dizaine de milliers de personnes vivant dans des immeubles situés dans une zone géographique délimitée, où un nombre croissant de cas a été enregistré ces derniers jours, de quitter leur domicile à moins de présenter un test négatif.

Le gouvernement de Hong Kong a indiqué dans un communiqué prévoir de tester dans les 48 heures tous les habitants de cette zone du quartier de Jordan, “afin de parvenir à zéro cas dans cet arrondissement”.

“Les habitants vont devoir rester chez eux afin d’éviter les contaminations jusqu’à ce qu’ils obtiennent les résultats de leurs tests”, a déclaré à la presse la ministre de la Santé Sophia Chan.

Cette mesure concerne quelque 150 immeubles et des centaines de policiers ont été mobilisés pour faire respecter le confinement, a rapporté le quotidien South China Morning Post.

La nouvelle d’un confinement imminent avait fuité dans la presse locale vendredi. Certains médias ont rapporté avoir vu des habitants quitter la zone avant la limite de minuit.

Hong Kong a été en première ligne lorsque les premiers cas du nouveau coronavirus ont été détectés dans le centre de la Chine il y a plus d’un an.

La ville, hérissée de hautes tours d’habitation serrées les unes contre les autres, a totalisé depuis le début de la pandémie moins de 10 000 cas et quelque 170 décès ont été formellement attribués au Covid-19.

Les quelque 7,5 millions d’habitants de Hong Kong vivent depuis un an au rythme de restrictions plus ou moins fortes, qui se sont avérées efficaces pour empêcher une flambée du nombre de cas de coronavirus.

Au cours des deux derniers mois, le territoire a été frappé par une quatrième vague d’infections, et les autorités ont introduit de nouvelles restrictions.

Des foyers épidémiques sont apparus dans le quartier de Yau Tsim Mong, un quartier défavorisé où les logements sont parmi les plus exigus de la planète.

Sur le papier Hong Kong est une des villes les plus riches du monde. Mais elle connaît de fortes inégalités et souffre d’une pénurie de logements et de loyers très élevés. Nombreux sont ceux qui s’entassent dans de tout petits espaces. Lire à partir de la source….