Press "Enter" to skip to content

Combien de temps le coronavirus reste-il sur la peau ?

Une étude japonaise, parue dans Clinical Infectious Disease, a testé la durée de vie du coronavirus SARS-CoV-2 sur la peau humaine. Des virions peuvent rester viables jusqu’à 9 heures après la contamination. C’est beaucoup plus longtemps que le virus de la grippe H1N1, un virus influenza du groupe A.

Ils ont également testé la durée de vie du coronavirus sur l’inox, le verre borosilicate et le polystyrène. Pour tester la survie et la demi-vie du coronavirus sur la peau, les scientifiques de l’université de médecine de la préfecture de Kyoto ont prélevé des morceaux de peau sur des personnes décédées environ 24 heures avant l’expérience.

Le coronavirus survit environ 9 heures sur la peau

Sur chaque surface, les scientifiques ont déposé un aliquot de 5 µL d’une solution virale de H1N1 ou de SARS-CoV-2 concentrée à 105 FFU (focus forming units, un test qui permet de voir le nombre de cellules infectées grâce à des anticorps spécifique du virus couplés à une sonde fluorescente). À intervalles réguliers, les virions encore viables ont été titrés sur une culture cellulaire de Vero6. Chaque expérience est reproduite trois fois.

Sur toutes les surfaces testées, le coronavirus survit environ 8 fois plus longtemps que le H1N1. Par exemple, sur l’inox, le coronavirus survit environ 84,29 heures, soit trois jours et demi, alors que le H1N1 ne survit qu’environ 11,56 heures sur cette même surface.

C’est sur la peau que les deux virus s’inactivent le plus rapidement. Le coronavirus survit environ 9,04 heures sur la peau, contre seulement 1,82 heure pour le H1N1. Au bout de 3,53 heures environ, la moitié des virions du coronavirus présents à l’origine sont inactivés. C’est moins d’une heure (0,80 heure) pour le H1N1.

Les scientifiques ont aussi étudié la survie des deux virus en présence de 80 % d’éthanol. Environ 30 minutes après avoir contaminé les échantillons de peau, ils ont appliqué une solution contenant 80 % volumétrique d’éthanol sur la peau durant environ 15 secondes. À la suite de cela, la totalité des virions présents ont été inactivés.

Si la transmission manuportée du coronavirus n’est pas la voie principale de contamination, des gestes d’hygiène simples permettent d’en limiter l’importance. En effet, comme l’ont mis en évidence les chercheurs dans une expérience qui, certes, n’a été reproduite que sur trois échantillons de peau différents, se désinfecter les mains avec un gel hydro-alcoolique pendant au moins 15 secondes permet d’inactiver le coronavirus. Il ne s’applique que sur des mains propres, sinon un lavage précautionneux des mains avec de l’eau et du savon est tout aussi efficace. Lire à partir de la source….