Press "Enter" to skip to content

Losc-RC Lens : Pourquoi Lille est loin d’être un leader par défaut

FOOTBALL Large vainqueur de Lens (4-0) dans le derby du Nord, le Losc est un solide leader de Ligue 1.

Dix-sept points au compteur, aucune défaite et deux petits buts encaissés. Nouveau leader de Ligue 1 depuis son large succès dimanche soir dans le derby du Nord (4-0), le Losc réalise l’un des meilleurs débuts de saison de son histoire. La meilleure défense du championnat est un rouleau compresseur qui marche sur tous ses adversaires ou presque.

Si son jeu n’est pas toujours léché, sa puissance défensive impressionne avec un axe Fonte-Botman imprenable et un milieu Sanches-André qui n’a pas d’équivalent en France. Devant, le potentiel est aussi impressionnant malgré l’inefficacité persistante de Jonathan David qui n’arrive pas à se défaire de son étiquette de plus gros transfert du club. Bref, tout va bien ou presque dans le Nord car le Losc semble avoir les arguments pour rester longtemps en haut du tableau.

« L’objectif défini par notre président est d’être dans les trois premiers et de revivre une campagne de Ligue des champions. On doit profiter de notre début de saison. J’ai un effectif qui aurait pu être modifié avant la fin du mercato mais ça n’a pas été le cas. A nous d’en profiter », explique Christophe Galtier, l’entraîneur nordiste

Avec le contexte si particulier du Covid-19, le Losc a moins vendu que d’habitude cet été et a donc pu conserver une grosse ossature de la saison passée. Un vrai plus quand on sait que Lille surfe toujours sur la dynamique d’une saison passée pourtant avortée par le confinement comme le rappelle Galtier.

Sur la dynamique de la saison passée

« Depuis la 15e journée de championnat l’an passé, on a joué 21 matchs depuis. On a 4 défaites, 2 nuls et beaucoup de victoires. On est dans la continuité de ce qu’on faisait en deuxième partie de saison l’an passé et on n’a rien modifié à notre travail. Est-ce qu’on va être longtemps premier ? Je ne sais pas mais il faut profiter de ces moments-là. Ça permet aussi d’avoir des points d’avance quand il y aura des moments plus difficiles dans la saison », poursuit l’entraîneur nordiste.

Seul bémol : le début de la Ligue Europa jeudi et l’enchaînement de matchs tous les trois jours jusqu’à Noël va obliger Galtier à faire des choix et des rotations fréquentes sans son riche effectif. De cette gestion dépendra sans doute une bonne partie de la suite de la saison lilloise. Un problème de riches pour un club en pleine confiance. Lire à partir de la source….