Press "Enter" to skip to content

Emmanuel Macron recule sur la limite de 30 personnes pour les messes

En colère, l’épiscopat catholique a démontré que la mesure imposant des messes limitées à 30 personnes était «inapplicable». Un nouveau plafond maximal de fidèles pour les messes sera étudié d’ici jeudi matin.

Lors d’une conversation téléphonique dans la soirée du 24 novembre, entre le président de la République et le président de la conférence des évêques de France (CEF) Mgr Eric de Moulins-Beaufort qui protestait contre la «stricte limite de 30 personnes pour les messes» imposées par Emmanuel Macron, il a été convenu qu’un nouveau plafond maximal de fidèles pour les messes sera étudié d’ici jeudi matin 26 novembre, pour une «jauge réaliste, tout en étant stricte» a indiqué l’épiscopat par communiqué mercredi matin.

À lire aussi :Du simple laïc au plus haut niveau de l’Église, des divergences sur le caractère sacré de la messe

L’application de cette nouvelle limite pour les messes se fera en deux temps : samedi 28 novembre puis, après la réévaluation du 15 décembre.

«Dans cette perspective» La CEF assure qu’elle «continue son dialogue avec les services du premier ministre et du ministre de l’Intérieur».

À lire aussi :Culte digitalisé et communion à distance, l’Église catholique à l’épreuve de la pandémie Lire à partir de la source….