Press "Enter" to skip to content

Apple est partant pour faire fonctionner Windows 10 sur ses nouveaux Macs

Cette année, Apple débute la transition de ses ordinateurs des processeurs Intel vers les processeurs Apple Silicon, basés sur les technologies d’Arm. Alors que les précédents modèles étaient équipés de puces Intel, les nouveaux Mac mini, MacBook Pro et MacBook Air que la firme de Cupertino a présentés ce mois de novembre utilisent la puce M1.

Grâce à ce nouveau composant, les nouveaux ordinateurs d’Apple bénéficient d’un important gain de performance mais aussi d’efficacité énergétique. Les nouveaux ordinateurs tournent sous MacOS Big Sur et peuvent lancer aussi bien les applications qui ont déjà fait la transition, que celles qui ont été codées pour les processeurs Intel, grâce à Rosetta 2.

Et comme les Mac et les iPhone utilisent désormais la même architecture, les nouveaux ordinateurs d’Apple peuvent également lancer des applications créées pour iOS ou iPadOS. Par ailleurs, nous apprenons grâce à une interview de responsables d’Apple avec le site Ars Technica que si Microsoft le voulait, les ordinateurs d’Apple utilisant la puce M1 pourraient même faire tourner la version Arm de Windows 10.

C’est une décision qui doit être prise par Microsoft

Cela a été révélé par Craig Federighi, vice-président d’Apple. D’après lui, cela dépend de Microsoft. « Nous avons les technologies de base pour faire cela, pour exécuter leur version ARM de Windows, qui à son tour prend bien sûr en charge les applications en mode utilisateur x86. Mais c’est une décision que Microsoft doit prendre, mettre sous licence cette technologie pour que les utilisateurs l’exécutent sur ces Mac. Mais les Mac en sont certainement très capables », a-t-il expliqué.

À l’instar des nouveaux Mac, certains ordinateurs sous Windows 10 utilisent déjà des processeurs Arm au lieu d’utiliser des processeurs Intel. Cela est possible grâce à un partenariat entre Microsoft et Qualcomm. Et pour ces ordinateurs, Microsoft propose une version de Windows 10 spécialement conçue pour les processeurs Arm.

Windows 10 sur le processeur M1, cela permettrait aux utilisateurs du système d’exploitation de Microsoft de profiter des performances exceptionnelles des nouveaux Mac, sans avoir à basculer vers MacOS (il est possible que certains logiciels disponibles sur Windows 10 ne le soient pas sur MacOS). Cependant, il n’est pas sûr que Microsoft décide de créer une licence de Windows 10 pour les ordinateurs d’Apple.

Sinon, on notera que Linus Torvald, le principal développeur du noyau Linux, voudrait bien que les nouveaux ordinateurs d’Apple puissent lancer Linux. Comme beaucoup de personnes, il est impressionné par les prouesses de la puce M1.

« J’adorerais absolument en avoir un, s’il ne fonctionnait que sous Linux. J’ai de bons souvenirs du Macbook Air 11 ″ (je pense 4,1) que j’ai utilisé il y a une dizaine d’années », a-t-il récemment déclaré. Lire à partir de la source….