Press "Enter" to skip to content

Hülkenberg remplace Stroll chez Racing Point au Nürburgring

Dans un week-end déjà fortement perturbé par les intempéries vendredi, il fallait une surprise supplémentaire pour ajouter du piment ! Il semble écrit que ce Grand Prix de l’Eifel, qui marque le retour de la Formule 1 au Nürburgring, soit riche en rebondissements. Le dernier en date est survenu ce samedi midi, lorsque Lance Stroll n’a pas participé à la troisième séance d’essais libres (en réalité la première à voir les monoplaces prendre la piste).

L’écurie Racing Point a rapidement fait savoir que le pilote canadien était malade, excluant toutefois le scénario d’un test positif au COVID-19. L’équipe a voulu attendre autant que possible pour voir si Stroll serait en meilleure forme pour les qualifications, tout en préparant une solution de repli. C’est vers celle-ci qu’elle doit désormais se tourner.

Comme à Silverstone début août, quand Sergio Pérez n’avait pas pu rouler en raison d’un test positif au COVID-19, c’est Nico Hülkenberg qui va s’installer dans la monoplace rose sans aucune préparation. Cette fois au moins, l’Allemand a l’avantage de déjà connaître sa monture, avec laquelle il avait marqué des points en terminant sixième du Grand Prix du 70e Anniversaire.

Hülkenberg devait être présent au Nürburgring ce week-end afin d’y être consultant pour la télévision allemande, ce qui a facilité cette solution de remplacement. Encore fallait-il satisfaire au désormais traditionnel et impératif test COVID, ainsi qu’aux formalités administratives. C’est chose faite, et le pilote de 33 ans va donc prendre part à son troisième week-end de Grand Prix cette saison.

Si l’option Hükenberg n’avait pas été possible, Racing Point aurait également pu se tourner vers Stoffel Vandoorne. Réserviste de Mercedes, le Belge est présent sur le circuit et peut être mis à la disposition de l’équipe britannique, selon un accord passé entre les deux écuries. Lire à partir de la source….