Press "Enter" to skip to content

PSG : Son successeur trouvé, le Barça n’a plus besoin de Neymar

Longtemps déterminé à récupérer Neymar, le FC Barcelone a enfin réussi à le remplacer. Sans même passer par la case mercato.

Recruté pour 105 M€ (hors bonus) afin de succéder à Neymar, Ousmane Dembélé n’a jamais répondu aux attentes. Résultat, le FC Barcelone a fini par mettre sa fierté de côté pour tenter de récupérer l’attaquant du Paris Saint-Germain, sans succès. Ce n’est peut-être que partie remise. A moins que le Barça n’ait déjà trouvé la solution en interne. On parle du jeune Ansu Fati (17 ans) qui impressionne depuis le début de la saison sur son côté gauche.

Aux commentaires de ses matchs sur beIN Sports, Benjamin Da Silva est totalement sous le charme. « Il est évidemment parti pour être titulaire indiscutable, ses performances parlent pour lui, a encensé le journaliste. Il marque, il est décisif, il a une vraie relation technique avec Lionel Messi et Coutinho. Et il est dans le couloir le plus fort, à gauche avec Alba. Il a montré beaucoup d’assurance dès ses premières apparitions. » Du coup, le nouveau coach Ronald Koeman n’hésite pas à lui faire confiance.

« Un plaisir pour les autres »

« La saison dernière, les jeunes comme lui ou Riqui Puig ne débutaient pas. C’est une erreur, il ne faut pas juger les joueurs sur leur âge, mais sur le terrain, a estimé le complice d’Omar Da Fonseca. Depuis Neymar, pas un joueur ne s’était imposé comme ça sur le côté gauche du Barça. Il a les caractéristiques de l’ailier qui va dribbler, accélérer et centrer. Il prend de la vitesse, il fait des une-deux, c’est un plaisir pour les autres. Les jeux se marient, c’est naturel. »

Mais attention à ne pas trop complimenter l’international espagnol qui découvre encore le très haut niveau. « Il ne faut pas trop s’enflammer. Il débute, il faudra vraiment voir sur les matchs importants de Ligue des Champions, ou lorsque le Barça sera en difficulté sur certaines rencontres, a prévenu notre confrère. Pour le moment, c’est plus facile. Quand l’équipe n’aura pas le ballon, quand Barcelone ira mal, on attend aussi qu’il marque un but déterminant. » Comme le faisait Neymar à l’époque de la MSN. Lire à partir de la source….