Press "Enter" to skip to content

Montpellier. La Métropole offre 500 € pour l’achat d’un vélo électrique

Ce vendredi 9 octobre, Michaël Delafosse, maire de Montpellier et président de Montpellier Méditerranée Métropole, a présenté quelques unes des principales mesures qui seront soumises au vote des élus métropolitains lundi matin.

Parmi elles, une mesure phare du programme « Mobilités » de la Métropole : la collectivité propose en effet une prime de 500 € à tous les habitants des 31 communes qui la composent pour l’achat d’un vélo à, assistance électrique (VAE) entre le 1er novembre 2020 et le 31 août 2021.

500 € : l’effort financier est conséquent, même exceptionnel si l’on considère, en plus, les conditions d’octroi de cette prime : « Je confirme que nous avons décidé d’accorder cette prime sans critère de ressources », précise Michaël Delafosse qui évoque « une prime universelle ».

« Cet effort va permettre de toucher toutes les couches de la population », poursuit l’élu : « L’objectif est clair : encourager, dans une ville où l’on compte 300 jours de soleil par an, le plus de citoyens possible à lâcher la voiture pour les trajets urbains au profit du vélo… Nous allons vite dans notre politique de mobilités douces et nous frappons fort car dans le domaine du vélo, Montpellier est à la ramasse ».

Julie Frêche, vice-présidente de la Métropole en charge du volet transports/mobilités actives, confirme les ambitions métropolitaines : « Aujourd’hui, la voiture, c’est en moyenne 18 km/h en milieu urbain, et 12 à 15 km/h dans le centre-ville. Dans ce contexte, le VAE se révèle parfaitement indiqué pour remplacer la voiture et décongestionner la ville. À Montpellier, le vélo électrique est clairement le mode de transport actuellement le plus pratique, le plus économique, et le plus rapide ».

10% de part modale pour le vélo

L’élue assume le choix de la prime intégrale et égalitaire de 500 € : « Nous devenons ainsi la métropole française où l’incitation financière devient la plus forte pour l’achat d’un VAE ». Pour la collectivité, le geste n’est pas… gratuit : « À Montpellier, nous visons à terme 10% de part modale dans les mobilités pour le vélo, une moyenne comparable aux villes de Strasbourg ou Grenoble ».

Pour chaque nouveau cycliste, la Métropole veut donc sortir une voiture du trafic quotidien. Julie Frêche précisant qu’il faut aussi, dès à présent, former les cyclistes de demain : « Nous mettrons aussi en place des formations et des initiations aux mobilités douces dans les écoles au profit des élèves », indique-t-elle.

Les 500 € de la Métropole cumulables avec d’autres aides « L’enjeu est clair : plus de gens se mettront au vélo pour aller au travail, moins il y aura de voitures sur les routes, moins de bouchons, moins de pollutions, moins de CO2 », rappelle Michaël Delafosse.

L’élu compte aussi sur le cumul des aides pour pousser les citoyens à acheter un VAE. La Région Occitanie offre en effet une aide de 200 € et le Département 250€… sans oublier la prime de l’État de 200€ également, ces dernières primes étant soumises à revenus : « À titre de repère, pour les revenus modestes (moins de 28 000 €/an), le cumul de ces primes peut s’élever à 1150 € ». Lire à partir de la source….