Press "Enter" to skip to content

VIDEO. “Comment étaient-elles habillées ?” : après le passage de la tempête Alex dans les Alpes-Maritimes, …

On ignore toujours le bilan humain précis des graves intempéries qui ont frappé les Alpes-Maritimes, début octobre. Les recherches continuent dans la région. Identifier des corps dans ce type de circonstances est un travail très compliqué. Les gendarmes de l’Institut de recherche criminelle sont des spécialistes de l’identification des victimes. Deux d’entre eux sont attendus à Tende, où une cellule de crise a été mise en place à la gare. Ils y rencontrent les familles de disparus, ceux dont les parents ont été emportés par les flots, dans leurs maisons ou leurs voitures.

Commence alors une mission douloureuse, délicate : recueillir tous les éléments, les détails, qui permettront d’identifier les corps. “Nous allons poser des questions sur la façon dont ils étaient habillés au moment de la disparition, des notions aussi de la présence de piercing, de tatouage”, explique la cheffe d’escadron Fontava. La suite de l’enquête se passe à Nice, dans un laboratoire mobile, installé spécifiquement pour analyser les prélèvements réalisés sur le terrain. Lire à partir de la source….