Press "Enter" to skip to content

Je voulais juste rentrer chez moi (France 2) : La véritable historie …

28 septembre 1986. Les cadavres de deux enfants, Cyril Beining et Alexandre Beckrich, sont retrouvés le long d’une voie ferrée dans la banlieue de Metz. D’après l’autopsie, ils ont succombé à de violents coups portés à la tête. Rapidement, trois personnes non reliées entre elles avouent le meurtre. Parmi les repentis, Patrick Dils. Un jeune apprenti cuisinier de 16 ans. Jugé faible psychologiquement et sans mobile, c’est pourtant sur lui que l’intérêt des forces de l’ordre se porte.

Bien qu’il assure à son avocat être innocent, il avoue à plusieurs reprises les faits, mais expliquera plus tard avoir confessé ces meurtres sous la « pression » des enquêteurs. Trois ans plus tard, le couperet tombe. Après un procès réalisé à huit clos, il est finalement condamné en janvier 1989 à la perpétuité, une première pour un mineur. Les avocats de Patrick Dils tentent par tous les moyens de revenir sur cette condamnation. Une première fois en lançant un pourvoi en cassation en 1990, rejeté, puis une demande de grâce présidentielle quatre ans plus tard, rejetée elle-aussi par François Mitterrand qui ne souhaitait pas appliquer ce privilège à un tueur d’enfants. Lire à partir de la source….