Press "Enter" to skip to content

Beyrouth : quatre personnes meurent dans l’incendie puis l’explosion d’un dépôt de carburant

l’essentiel Deux mois après l’explosion meurtrière au port de Beyrouth, un nouveau drame s’est déroulé ce vendredi soir. Quatre personnes ont perdu la vie dans un incendie et une explosion qui ont frappé un entrepôt de carburant.

Quatre personnes ont péri ce vendredi soir à Beyrouth dans un incendie et une explosion qui ont frappé un entrepôt de carburant dans un quartier densément peuplé, selon un bilan de la Croix-Rouge libanaise. “Explosion Tariq al-Jdidé : le nombre des victimes est monté à quatre”, a indiqué l’organisation humanitaire sur son compte Twitter. Dans un premier temps, l’organisation avait annoncé “deux morts et un certain nombre de blessés dans l’explosion d’un réservoir de diesel”.

Le propriétaire du local où se trouvait aussi de l’essence a été arrêté par les forces de l’ordre, selon une source de sécurité. Il gère un de ces services de générateur privé qui fournissent de l’électricité aux habitants, lors des coupures de courant quotidiennes au Liban, d’après cette même source.

Le secrétaire général de la Croix-Rouge libanaise Georges Kettané a également fait état de “blessés transportés à l’hôpital”, selon l’Agence nationale d’information ANI.

La télévision libanaise Al-Jadeed, qui fait quant à elle état de plus de 20 blessés, a montré des flammes dans une ruelle puis des images où l’on pouvait entendre des cris d’habitantes paniquées du quartier. Les pompiers, à l’aide d’échelles coulissantes, ont évacué les habitants des immeubles voisins, tandis qu’une fumée grise était encore visible, selon des images diffusées par la chaîne. “Les évacuations se poursuivent”, a indiqué à Al-Jadeed le gouverneur de Beyrouth, Marwan Aboud.

Ce drame survient deux mois après la double explosion survenue sur le port de Beyrouth le 4 août dernier, qui avait coûté la vie à 192 personnes, pour plus de 6000 blessés et 300 000 sans-abris. Un mois après, un gigantesque incendie avait eu lieu le 10 septembre dernier, toujours sur le port de Beyrouth, provoquant la panique chez les habitants. Un incendie qui avait finalement été maîtrisé et n’avait fait aucune victime. Lire à partir de la source….