Press "Enter" to skip to content

Chris Watts : la maison de l’horreur hantée par les fantômes d’un crime atroce

Alors que Chris Watts est en prison pour le meurtre de sa femme et leurs deux enfants, la maison où a eu lieu le crime est aujourd’hui un lieu de curiosité, un temps mis en vente sans avoir trouvé acheteur.

C’est une histoire qui a passionné les Etats-Unis et qui aujourd’hui fascine le monde. Le meurtre de la famille Watts fait l’objet d’un documentaire choc sur Netflix. Alors que Chris Watts, le père de famille a été condamné à la prison à vie pour le meurtre de sa femme enceinte et leurs deux filles, la maison où vivaient le couple et leurs enfants est devenu un lieu de curiosité. Le 13 août 2018, Chris Watts a commis là-bas l’irréparable. Ce jour-là, le père de famille considéré comme un parent modèle a tué sa femme enceinte de 15 semaines et leurs deux fillettes. Dans des aveux enregistrés le 18 février par les autorités, il était revenu sur le drame expliquant que, quelques heures avant de passer à l’acte, il avait eu un dernier rapport sexuel avec sa femme. Plus tard, ils s’étaient disputés, Chris Watts lui disant ne plus l’aimer et elle le menaçant de partir avec leurs enfants. C’est en entendant ces mots que le mari avait commencé à étrangler son épouse. D’après ses aveux, elle n’avait pas essayé de se débattre mais s’était mise à prier.

Après avoir tué sa femme, il avait mis son corps dans sa voiture pour la conduire dans un champ pétrolier où il travaillait. A l’arrière du véhicule se trouvaient les deux petites filles, Celeste et Bella, âgées de 3 et 4 ans, toujours en vie. Chris Watts assurait dans ses confessions qu’il n’avait pas conscience de ce qu’il était en train de faire à ce moment-là. Une fois débarrassé du corps de la mère, il s’en était pris à elles, les étouffant à mort. Les corps de Shanann Watts et ses deux filles ont été retrouvés sur le lieu de travail du suspect. Le cadavre de sa femme était enfoui sous terre alors que les fillettes étaient cachées dans une citerne de carburant. Chris Watts avait dans un premier temps trompé tout le monde en lançant un appel à l’aide à la télévision, pour retrouver sa femme et ses filles.

Lieu du drame, la maison est libre depuis deux ans. «People» explique que la demeure de huit chambres est estimée à environ 645 000 dollars. Après les meurtres, elle avait été hypothéquée automatiquement mais aucune offre n’avait été faite. Faute d’acheteur, elle a été retirée de la vente et appartient donc encore techniquement à Chris Watts. «Elle ne reçoit aucune offre parce que les gens connaissent l’histoire sordide de cette maison et personne n’en veut. Elle restera dans les limbes jusqu’à ce qu’un créancier arrive et tente à nouveau une saisie», a expliqué l’avocat Clark Dray cité par Realtor.com. Si elle ne trouve pas preneur, les voisins ont cependant expliqué à «People» que la propriété était devenue le lieu d’un tourisme macabre depuis 2018. Les visites s’étaient calmées mais le documentaire de Netflix n’a fait que relancer l’intérêt des curieux. Lire à partir de la source….