Press "Enter" to skip to content

Rudy Giuliani, l’ancien maire de New York, mauvais génie de Donald Trump jusqu’au bout

RÉCIT – Le destin de l’avocat personnel et homme de confiance du président battu est inexorablement lié à celui-ci.

S’il s’agissait d’une fiction sur la décrépitude d’une personnalité politique, les scénaristes, maquilleurs et décorateurs seraient accusés d’avoir forcé le trait. En un mois, Rudy Giuliani, l’avocat personnel de Donald Trump, s’est retrouvé tour à tour filmé la main dans le pantalon en compagnie d’une jeune femme, après avoir été piégé par le réalisateur de Borat, Sacha Baron Cohen ; échoué sur un parking de Philadelphie, pour un point presse logé entre une librairie érotique et un crématorium, près du désormais célèbre Four Seasons Landscaping, au lieu d’un hôtel de luxe ; et dégoulinant de teinture à cheveux, jeudi lors d’une allocution irréelle, destinée à expliquer comment la présidentielle avait été truquée, à grand renfort de théories du complot mêlant Joe Biden, le pouvoir vénézuélien et le milliardaire George Soros. Les «1 h 45 de télévision les plus dangereuses de l’histoire américaine. Et probablement les plus folles», a résumé Chris Krebs, l’ex-directeur de l’agence de cybersécurité

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 87% à découvrir. Lire à partir de la source….