Press "Enter" to skip to content

Coronavirus : la vaccination s’organise partout dans le monde

LE POINT SUR LA SITUATION – Nouveaux bilans, nouvelles mesures et faits marquants : les dernières évolutions de la pandémie de Covid-19 dans le monde.

La pandémie a fait au moins 1.397.322 morts dans le monde depuis fin décembre, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi 24 novembre. Les États-Unis sont le pays le plus endeuillé avec 259.641 décès, suivis par le Brésil (170.115), l’Inde (134.218 morts), le Mexique (101.926 morts) et le Royaume-Uni (55.230 morts).

En France, la barre des 50.000 décès depuis le début de la pandémie a été franchie : 458 personnes sont mortes du Covid-19 à l’hôpital en 24 heures, portant le nombre de morts à 50.237. Par ailleurs, 9155 cas de Covid-19 ont été détectés en 24 heures. Le nombre de cas confirmés s’élève désormais à 2.153.815.

» LIRE AUSSI – Coronavirus : plus de 50.000 décès en France depuis le début de la pandémie

Emmanuel Macron a annoncé mardi soir un allègement du confinement. Cet allègement débutera samedi 28 novembre avec notamment la réouverture des petits commerces et la reprise des offices religieux. L’attestation restera nécessaire pour les sorties, mais permettra de se déplacer plus loin de son domicile et plus longtemps.

À VOIR AUSSI – Attestation, confinement, télétravail…: Macron détaille ce qui ne changera pas à partir du 28 novembre

À lire aussi :Déconfinement : réouverture des commerces ce week-end, retour du couvre-feu le 15 décembre, exception pour Noël… Ce qu’a annoncé Macron

Mi-décembre, si la situation sanitaire le permet, le confinement sera remplacé par un couvre-feu (avec une exception pour les soirées de Noël du 24 et du Nouvel An du 31) et les cinémas, théâtres et musées pourront rouvrir sous conditions. Les restaurants ne pourront toutefois rouvrir que le 20 janvier, toujours si la situation sanitaire le permet.

À lire aussi :Les sept leçons à retenir du premier déconfinement pour éviter le rebond

Aux États-Unis, le comté de Los Angeles, en Californie, a décidé la fermeture dès mercredi soir – et pour au moins trois semaines – des restaurants, brasseries et bars, qui ne pourront pratiquer que la vente à emporter, selon un communiqué des autorités sanitaires.

À lire aussi :En Russie, le désastre du Covid-19 masqué par les chiffres officiels

En Finlande, la capitale Helsinki, largement épargnée jusque-là par la pandémie, va prochainement mettre en place de nouvelles restrictions contraignantes à cause d’une flambée de cas, a annoncé son maire mardi. Les lycées, les bibliothèques et les piscines seront fermés et les événements publics totalement interdits.

Un Noël en petit comité, sans grande réunion de famille, est sans doute «la meilleure option» en ces temps de pandémie pour la majorité des pays, selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS).

À lire aussi :SNCF : les réservations pour les vacances de Noël explosent après l’allocution de Macron

Les régions allemandes plaident de leur côté pour une limitation à dix personnes issues de plusieurs foyers du nombre de participants aux fêtes de Noël et du Nouvel An, avec une mise en quarantaine avant et après les festivités. Les enfants de moins de 14 ans ne seraient pas inclus dans ce décompte.

À VOIR AUSSI – Covid-19: Boris Johnson appelle à être «joyeusement prudent» pour Noël au Royaume-Uni

Au Royaume-Uni, trois foyers pourront se rassembler pendant cinq jours maximum, du 23 au 27 décembre, et les familles pourront se déplacer au sein du pays, a indiqué le gouvernement.

L’immense logistique nécessaire à la distribution de millions de doses du vaccin Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 est prête, ont assuré mardi des responsables américains, qui prévoient de distribuer 6,4 millions de doses dès le feu vert de l’Agence des médicaments (FDA) attendu dans moins de trois semaines. Et «40 millions avant la fin de l’année», a ajouté le général Gus Perna, le chef des opérations de l’opération Warp Speed, montée par le gouvernement de Donald Trump pour soutenir le développement et la distribution des vaccins.

À lire aussi :Covid-19: les premiers vaccinés courront-ils davantage de risques que les suivants?

De son côté, le géant de la logistique UPS a augmenté sa capacité de production de glace sèche dans ses entrepôts pour pouvoir stocker et transporter des vaccins contre le Covid-19, et a développé des congélateurs pour les petits établissements de santé. L’entreprise a indiqué qu’elle était désormais en mesure de produire plus de 500 kilos de glace sèche par heure dans ses entrepôts américains pour l’entreposage et le transport des vaccins.

À VOIR AUSSI – Donald Trump salue «des prouesses médicales» après des avancées sur le vaccin contre le Covid-19

À lire aussi :UPS accélère la production de glace sèche pour la distribution des vaccins aux Etats-Unis

Quant à l’UE, elle signera mercredi un nouveau contrat de précommande de vaccins – le sixième – avec la société américaine Moderna, pour fournir jusqu’à 160 millions de doses, a indiqué la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen. Lire à partir de la source….